AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Château hanté ? Même pas peur ~ [PV : Natsu Heartblood]


Dim 23 Oct - 10:10
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Un beau matin, le jeune garçon s’était réveillé les cheveux ne pagailles, et des cernes sous les yeux. Dans un premier temps, on aurait presque cru qu’il n’avait plus du tout de « classe » comme ça… En même temps, le réveil après une nuit difficile n’est jamais facile. Et en général, on aimerait bien retourner dans son lit. Quoi qu’il en soit, il était debout et devait donc se préparer… Mais quelle flemme il pouvait avoir ! Il soupira, une main lui grattant le ventre, tandis qu’il entra dans la salle de bain pour ensuite prendre sa brosse à dents et son dentifrice.

Il prit donc soin de son hygiène buccale durant cinq longues minutes, avant de se regarder dans la glace et constater qu’il avait réellement une tête d’enterrement. De quoi faire fuir ces dames. Il décida donc de plonger sa tête dans de l’eau froide, histoire de se réveiller, ce qui marcha à merveille d’ailleurs. Un visage impeccable et séduisant comme toujours. Maintenant, il ne lui restait plus qu’à s’habiller, ce qui n’allait donc pas prendre bien longtemps. Un t-shirt orange, une montre orange, et un short noir avec sa fameuse ceinture en cuir orange. Voilà il était près. Et oui, il avait déjà sa coudière !

Il enfila rapidement des chaussettes blanches, suivies de ses chaussures, pour ensuite sortir de sa chambre et marcher les mains dans les poches. Il ne savait pas encore ce qu’il allait faire aujourd’hui, mais il avait une soudaine envie d’aller dans des endroits où rares sont les personnes qui y sont déjà allés. En effet, vous l’aurez compris, il avait juste l’intention de visiter cette fameuse « maison hantée » dont tout le monde parlait et dont personne n’osait s’approcher. Une véritable bande de chiffes moles ! Il allait leur montrer qu’il y était allé, lui !

Comme un véritable héros en fait… Mais ! Pour être franc, Ryou était toujours un peu un enfant dans sa tête. Malgré son âge, il avait toujours aimé les petites « aventures » dans ce genre. Il ne pouvait résister à ce genre d’appelle, il lui fallait donc y répondre et se lancer tête baissée. S’il allait le regretter ? Non, car il adorait être libre de ce qu’il faisait ! S’il y avait vraiment les fameuses bestioles dont les gens parlaient sans cesse, et bien il attendait avec impatience de les croiser pour leurs faire rencontrer son magnifique poing.

« J’vais leur botter les fesses et faire le tour de cette fichue maison moi, y vont voir ! »

Il était confiant. Il n’avait jamais eu peur durant toute son existence, alors pourquoi aurait-il peur maintenant ? Ce serait d’une illogique totalement… Gigantesque ! Dans tous les cas, il sortit de l’établissement pour se rendre à ce fameux lieu si redouter par les autres pensionnaires. Il y avait même des professeurs qui n’osaient pas s’y rendre ! Si cela n’était pas malheureux… Enfin bon, on ne peut pas vraiment leurs en vouloirs s’ils sont tous aussi couillon les uns que les autres ! Quel dommage tout de même.

Enfin bon. Le jeune garçon avançait tranquillement, se dirigeant vers la fameuse maison. Et comme les rumeurs le disaient, il faisait vraiment mauvais vivre par là ! Bah, dans un sens il ne faisait que visiter, donc le temps… Il s’en battait un peu les cacahuètes. D’ailleurs, il regarda le grand fossé qui se présentait sous ses pieds, c’était du grand art tout ça dit-donc… Pour une simple décoration, ils s’étaient bien lâchés les enfoirés ! Bah, encore heureux en fait, sinon ça n’aurait même pas été marrant. Tout ce qu’il lui restait à faire, c’était de traversé en fait.

Heureusement, le pont levis était visiblement déjà préparé, plein de moisissure, à croire qu’il était vieux dont ne sait combien d’années. Il marcha sur le plancher de ce pont, des craquements se faisant fortement entendre. Rien de bien effrayant pour un homme comme Ryou… Il avançait tranquillement les mains dans les poches toujours, alors qu’il passa l’entrée sans pour autant avoir rencontré leurs fameuses bestioles dégoutantes… Il attendait de voir ça de ses propres yeux en fait, et ce, avec impatience ! Peut-être même qu’il aura, pour une fois, quelques frissons dans cet endroit macabre ?

Finalement, il entra dans une cuisine… Il restait visiblement une poêle à frire en bon état… Tiens, pourquoi ne pas la garder ? Et hop, une poêle à frire gratos, une ! Il continua sa route au final, avant de tomber nez à nez avec un drôle d’endroit. L’air blasé, il inclina sa tête sur le côté avant de soupirer longuement, se frottant les cheveux de la main gauche, étant donné que sa main droite était occupée par sa nouvelle arme fétiche. D’ailleurs, il entendit comme des bruits provenant d’un grand placard au devant…

« Cela doit être le soi-disant placard macabre… Et si j’ouvrais ? »

Il s’avança lentement, près à ouvrir.


Dernière édition par Ryou Yamada le Dim 23 Oct - 10:50, édité 2 fois

Dim 23 Oct - 10:46
avatar
Messages : 480
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 21

Fiche de Personnage
Années d'études : Esprit ; mort
Don/Forme animale :
Contractant : Aucun

Voir la signature ?


<center>
<center>
#5F9EA0 (cadetblue) ; paroles de kyomi
#8B008B (darkmagenta) ; pensées de kyomi
</center>



Kyomi
Agréablement bien posé contre un arbre, les bras croisés, notre cher Natsu observait d'un air distrait les personnes qui passaient. Il s'était posé sur le chemin de la Maison Hantée, non loin du pensionnat, un sourire narquois aux lèvres. Il avait bien l'intention d'observer les gens qui auraient ou non le courage de s'y aventurer, et il sentait que ça allait être amusant. Muni en ce jour d'un tee-shirt blanc et d'un jean, il avait l'intention d'aller -d'ici quelques temps- dans cet endroit macabre et froid en tenue légère, par pure provocation.

Il avait toujours été fan des monstres et d'autres légendes, mais il détestait les fakes horriblement mal composés. De ce fait, il allait tourner en ridicule cet édifice pourtant si majestueux, et ce, en ressortant indemne de cette petite aventure. Il n'était pas du genre à reculer devant le danger, et ce serait certain'ment pas ce truc de lopettes qui allait l'effrayer. C'est d'ailleurs pourquoi il décida de partir à l'avant de cet endroit dès maintenant. Après tout, personne n'allait venir, ce Pensionnat ne contenait que des gens qui se faisaient dessus !

Tch, lâcha-t-il. Encore une fois, il s'était levé tôt pour rien, mais tant pis. Il allait encore râler intérieurement pour son manque de chance quand il aperçut quelqu'un arriver. Il se cala de nouveau contre son arbre, un air curieux se dessinant sur son visage. Alors, il observa celui qui s'avançait. Ryou ! Se retenant de lui sauter sur le dos en allant lui raconter l'étendue de sa vie -durant cette semaine- il attendit que son ami passe pour s'élancer à son tour en direction de la maison, dans une parfaite discrétion qui ne témoignait pas de sa présence bien sûr.

De cette façon, il arriva devant le pont-levis -lequel passait par dessus un fossé plein de cadavres qui manqua de faire rire le jeune homme- tandis que Ryou se trouvait déjà à l'intérieur. Natsu traversa le pont de bois en courant, souriant, et arriva dans le salon. Il y avait une grande salle vide, avec une table dessus et une lettre. Il ne toucha à rien et se contenta de piquer la batte de baseball entreposé sur le mur, la maniant avec aisance. Il avait déjà fait du sport ces deux derniers années, au pensionnat, et notamment de ce sport, pour tout vous dire.

D'un léger sourire, il se tourna et envoya sa batte frapper le mur, explosant tous les tableaux du mur sur le sol de façon "involontaire". Le bruit était assourdissant, mais il s'en fichait : Ryou était à l'autre bout de la maison. Natsu rejoignit la pièce aussi rapidement - et discrètement - qu'il pouvait. Il avait bien évidemment l'intention de le stalker pendant toute l'étendue de sa visite, et aucun de ses agissements n'allait échapper au jeune garçon. Lui, il se fichait carrément de savoir ce qu'il y avait ici, mais il allait s'amuser à suivre Ryou dans cet endroit !

Lorsque son frère arriva dans la cuisine, il se tut. L'endroit était passablement calme, il avait déjà dû attirer l'attention de son frère - des tableaux qui tombent, ça fait quand même du bruit - alors il fallait qu'il soit plus discret. Se collant contre le mur, il était dans un coin de la pièce qui lui permettait de jeter des petits coups d'oeil sans être remarqué à sa sortie. Pourtant, même s'il se savait à l'abri, il ne pouvait s'empêcher de stresser lorsque son frère ressortit de la cuisine : s'il était vu, le jeu prendrait fin ici, et lui, il voulait s'amuser !

C'est vrai quoi, il n'avait rien à faire de ses journées en ce moment : c'était la rentrée, pas mal de pensionnaires étaient partis, la plupart de ses amis étaient dans d'autres classes, et surtout... les petits. Il éprouvait une haine considérable pour les premières années. Enfin bref, il s'accorda une bénédiction à lui-même lorsqu'il vit que Ryou était ressorti avec une arme. Déjà, parce qu'il aurait de quoi se défendre quand son frère lui donnerait un gros coup avec pour l'avoir suivit dans "cet endroit trop dangereux pour un petit garçon comme toi baka !".

Le seconde était raison que, s'il avait fait ça, c'est que c'était la meilleure chose à faire. Il n'avait pas envie de se faire frapper par les vieux qui seront cosplayés en momie, il détestait qu'on le colle. De toute façon, il n'avait qu'une envie en ce moment, c'était de faire un rapport à ... bah, à lui-même, sur les activités extra-scolaires de son grand-frère pour lui ressortir sa légendaire phrase lorsqu'une discussion avec celui-ci : "Je sais tout." D'ailleurs, ce n'est pas véritablement faux, puisqu'il s'amuse à l'espionner, et donc, qu'il est au courant de.. tout.

A ce propos, Natsu se rappela qu'il n'avait toujours pas usé de la dernière chose qu'il avait découvert contre son frère pour gagner un paquet de bonbons de sa poche. Encore fallait-il qu'il survive à cette expédition. Ryou partit dans l'avant-dernière pièce, à savoir le Placard macabre. D'après ce qu'on disait, il recelait des dizaines de zombies qui vous sauteraient dessus à l'ouverture. Dans un magnifique élan de stupidité, Natsu fonça vers le placard et shoota dans la porte qui s'ouvrit, frappant avec sa batte de baseball le zombie puant - un gros coup qui le décapita, en hurlant un beau...

- RYOUUUUUUUUU !

Tiens, un autre qui sort. Retourne-toi vite, Natsu !

Dim 23 Oct - 14:00
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Ce foutu placard macabre… Un lieu qui ne lui faisait ni chaud ni froid, mais le fait qu’on pouvait entendre comme des « poings » qui frappaient sur les portes de ce maudit placard, l’intriguait. Il avait envie d’ouvrir, il devait ouvrir ! Et il posa sa main chaude sur la poignée, et il ouvrit… Du moins c’était ce qu’il aurait aimé faire, car pendant qu’il avançait lentement sa main, une petite personne arriva comme un excité tout droit sortit d’un asile de fou pour finalement ouvrir le placard à sa place. À l’intérieur ? Un zombie miteux qui se retrouva décapité dès la seconde où le gamin avait frappé avec sa batte…

Sur le coup, Ryou ne fit même pas attention au zombie en question, et regarda intrigué cet enfant qui venait de faire irruption… Après seulement cinq secondes –le temps qu’il percute- il reconnu facilement cet imbécile de Natsu qui semblait être de bon humeur de le voir… Alors les tableaux… Ca devait être lui… Oui, car même s’il n’y avait pas fait attention, il avait bien entendu les tableaux tombés tout à l’heure… Il soupira longuement et secoua ensuite la tête, avant de lever le poing lentement vers son visage et souffler dessus.

Il ignorait d’ailleurs totalement l’autre zombie qui était montré derrière le gamin… En effet, là, tout ce qui lui trottait dans l’esprit, c’était de lui mettre une bonne correction, vu qu’il était venu malgré son petit corps de gringalet qui pourrait se casser en deux au moindre coup… D’ailleurs, il allait avoir mal au crâne dans trois… Deux… Un… ET BOOM ! Ryou frappa de son poing dévastateur l’arrière du crâne de son « petit frère », alors que l’autre zombie faisait complètement chier avec ses « gya gyaaaaaah » à la con qui donnait envie à notre jeune homme de le massacrer…

« BAKAAAAA !!!! Qu’est-ce que tu viens foutre ici alors que t’es aussi féroce qu’un chiwawa qu’a la gale ?! » Il s’arrêta de parler et balança son poing dans la tronche du zombie, histoire qu’il la ferme. « Toi la ferme saloperie d’momie ! T’vois pas qu’je l’engueule ?! »

Il soupira longuement et regarda ensuite son poing qu’était complètement dégueulasse maintenant, voyant qu’il avait des restes de dents du « zombie » qu’il venait de frapper… Il haussa un sourcil, avant de frotter sa main contre le mur, clignant ensuite des yeux pour de nouveau tourner sa tête vers le petit enfin tout faible qui était face à lui, il attendait une réponse et plus vite que ça ! Non mais… Il s’était autorisé à le suivre sans même prendre compte du fait qu’il aurait pu y rester… Quel crétin je vous jure…

Finalement, notre jeune homme fini par percuter quelque chose de trèèèèès important : les zombies, étaient authentiques ! Il cligna rapidement des yeux avant de tourner la tête vers le zombie qu’il avait frappé, qui avait carrément un trou en plein milieu de la face… Il ouvrit grand la bouche, surpris, tandis qu’il ne savait quoi dire sur le coup… Finalement, les rumeurs étaient vrais… Bah dans un sens tant mieux ! Il allait s’éclater ! Bien que dans le cas présent, il devait en même temps protéger son imbécile de frère…

Sans même avoir le temps de reprendre une discussion sérieuse avec Natsu, un autre zombie fit irruption dans les lieux, alors que sans même bouger, le garçon voulu lui faire une jolie clé de bras, mais au final, il se retrouva avec son bras en main… C’était dégoûtant, et en plus ça puait grave le cadavre… De plus, à cause de cet imbécile il venait de salir son beau t-shirt jaune ! L’enfoiré ! Sacrilège ! Comment avait-il osé ?!

Furieux, il se lança sur le zombie pour le frappe à plusieurs reprises avec son bras arracher, jusqu’à voir ce même bras se couper petit à petit, laissant des veines ressortir… C’était vraiment dégueulasse et sur le coup, il ne pu s’empêcher de balancer le bras sur la tête de son petit frère. Bah quoi ? Lui qui se trouvait si courageux, cela ne devait pas vraiment lui faire peur, non ? Quoi qu’il en soit, il en avait fini avec un, c’était le moins que l’on puisse dire…

Pour être sûr de son exploit, il regarda le cadavre au sol en commençant lui offrir un joli petit star shoot dans sa tronche, alors qu’il soupire longuement. Mais pensant qu’il était réellement hors service, il se tourna de nouveau vers Natsu, tandis que ce dernier se releva dans un petit « ubaaaaaawaaa »… Il soupira longuement et se retourna, brandissant sa poêle à frire avant de lui frapper la tête qui vola littéralement dans un joli « SDOING » contre le mur, explosant en petit morceau contre ce fameux mur.

« Hahahaha ! En voilà un qui pourra plus jouer au baseball ni même boire à la bouteille ! »

Après quoi il se retourna vers Natsu, attendant des explications, l’esprit serin… Après tout, il venait d’en éclater deux, alors quelques uns de plus ne lui ferait même pas peur ! Qu’ils approchent, cette bande de moins que rien !

Lun 24 Oct - 9:34
avatar
Messages : 480
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 21

Fiche de Personnage
Années d'études : Esprit ; mort
Don/Forme animale :
Contractant : Aucun

Voir la signature ?


<center>
<center>
#5F9EA0 (cadetblue) ; paroles de kyomi
#8B008B (darkmagenta) ; pensées de kyomi
</center>



Kyomi
Le con, il avait osé ! Inadmettable ! Enfin, inadmo... inodma... bref, il n'avait pas le droit ! Comme d'habitude, son coup de poing magistral faisait mal, et Natsu détestait avoir mal. C'était lui qui était censé faire mal, même si chacune de ses tentatives sur Ryou se soldaient par un misérable échec. S'écoulaient seulement quelques secondes pour qu'il arrive à se faire battre, mais quoi de plus normal ? Ryou avait 19 ans et lui, n'en avait que 15. Il était petit en âge, mais cela ne lui empêchait pas de se plaindre, comme à chaque fois.

Enfin, pour l'heure, il était par terre après ce coup digne d'un adulte. Se tenant l'arrière du crâne, il était dans une sorte d'état second, n'articulant que des « bwaaa » qui démontraient sa souffrance. A terre, il n'arrivait même plus à se concentrer, ce qui n'était pas très étonnant en soi. Eh bien oui, Natsu n'était pas du genre intelligent, sauf quand il était vraiment motivé à réfléchir - ce qui était très rare. De toute façon, qui aurait envie de se prendre la tête après avoir mangé un coup pareil ? Pas lui, en tout cas, il avait trop mal pour pouvoir...

« ITAI ! Mais t'es taré, tu sais que... »

Fin du message, excès de douleur. Il n'arrivait même plus à parler, c'est dire. Son frère devrait être vraiment énervé qu'il soit venu ici, mais ce n'était rien d'autre qu'une maison de jeu ! De plus, s'il se retrouvait assommé toutes les deux minutes par son aîné, il ne faisait aucun doute qu'il n'avait aucune chance de survivre en cet endroit. Voilà, aucune envie de crever ! Après un cri pour le moins bizarre, il se redressa en se frottant l'arrière du crâne et observa la tête du zombie écrasée contre le mur. Ah, donc, c'était pas des faux. Attends... QUOI ?!

« HEIIIIIIIIIIIIN ?! Alors c'est pas des... des faux ?! »

Natsu resta stoïque quelques instants, en ayant même oublié que son frère attendait une réponse. Finalement, il se rendit compte qu'il avait un bras sur la tête. Il le retira puis le lança derrière lui sans s'y intéresser davantage. Il observa les deux zombies explosés contre le mur ou en travers de la pièce puis le poing de son frère teinté du sang. C'était... c'était... pas le temps de se poser la question, en v'là d'autres qui sortent ! Natsu secoua la tête pour reprendre ses esprits, dégaina sa batte de baseball et décapita le zombie d'un bon coup.

C'était si excitant, voilà le mot ! Manque de chance, un bout de la tête était resté collé sur sa batte de baseball, il soupira donc. La laissant tomber sur le côté, il prit une position de combat super classe et attendit que les zombies sortent. Un premier arrivé, il l'accueillit d'un magistral coup de pied qui l'explosa en gerbes de ... enfin, vaut mieux pas savoir ce que c'est. Inutile de préciser que les autres bestioles morts-vivants reçurent le même traitement à leur sortie du placard. Il en avait éliminé une bonne vingtaine, c'était si amusant, sérieusement !


Enfin bref, il jugea bon de récupérer sa batte de baseball et l'encastra dans le crâne d'un zombie assez malin pour l'attaquer pendant qu'il avait le dos tourné. Malin, mais pas assez pour réussir à l'avoir. Il retira son arme du corps du... bon, de cet être étrange, et la secoua pour faire partir l'étrange mixture verte qui se collait dessus au fur et à mesure de ses meurtres. Peut-être que cela était du sang ? De toute façon, il s'en fichait, tant qu'il pouvait dégommer quelques personnes. Qu'elles soient vivantes ou non, cela ne faisait aucune différence !

Bref, l'heure n'était plus à la parlotte. C'est ce qu'il constata lorsqu'un zombie profita de son instant d'inattention pour lui sauter dessus. Il était tourné vers son frère, mais sa rotation fut assez rapide pour qu'il arrive à couper le zombie en deux. La bonne nouvelle, c'est qu'il était sauvé. La mauvaise, c'est que son foi atterrit sur l'épaule du jeune homme, que les fils d'intestins avaient eu la bonne idée d'atterrir sur sa tête et que son coeur, ne battant plus, était à moitié collé au bout de sa batte. Il n'eut aucune réaction face à cette scène dégoûtante.

« C'est qui l'chiwawa déjà ? »

Il lui sourit, d'un air de défi, puis exécuta un mouvement qui envoya le coeur en direction de son frère. Sans prendre la peine d'attendre, il observa avec dégoût le foi puis le balaya sur le sol. Ensuite, il sauta à pied joins dessus en le faisant avec violence exploser. C'était si bon, tout ça ! Il ricana d'un air de gamin, puis retira les intestins de sa tête en les fixant un moment. Ce truc-là, c'était pas aussi facile. Gluant, dégoûtant, moche... il fallait s'en débarrasser. Ce qu'il fit en l'envoyant dans le visage d'un zombie avant de lui exploser la tête.

Un coup de batte ayant suffit à lui ouvrir le crâne, il attrapa son cerveau avec ses mains et l'examina. C'était amusant, tout cela. Tellement amusant ! Pourtant, quelle fut sa réaction lorsqu'il vit le zombie continuer à bouger. Dans un élan de sadisme, il plaça le cerveau dans sa bouche encore ouverte et l'envoya au sol d'un coup de pied. Après cela, il pointa la porte de la salle de bains, d'un air sadique. Son frère était peut-être courageux, mais lui non plus, il n'était pas à sous-estimer ! Il avait 15 ans quand même, ce n'était pas rien !

« Tu viens ? Y'a une momie, on va pouvoir l'emmerder. »

Mar 25 Oct - 19:59
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Finalement, il avait réellement bien fait de pointer le bout de son nez dans cette fichue maison hantée. S’il ne s’était pas montré, qui sait quel genre de conneries irréparable aurait pu faire son imbécile de petit frère… Et heureusement, pour l’instant il n’avait encore rien fait si ce n’était l’avoir suivit dans cet endroit assez macabre et dégoûtant à souhait. Bien que pour Ryou, ce n’était guère le genre de choses qui allaient lui faire peur, loin de là cette idée idiote. Bien au contraire, c’est le genre de choses qui l’amusent. C’est d’un débile tellement élevé qu’en général il aime bien ce genre de choses.

Oui, les maisons hantées cey fun pour lui. Il adore entendre les cris des demoiselles effrayer ou encore les hurlements de certains hommes qui se croient si « fort » habituellement. Et bien non ! Perdu ! Comme quoi essayer de jouer les machos ce n’est pas toujours ce qu’il y a de plus intelligent… Surtout lorsqu’on veut impressionner « sa belle ». Bon bah, quoi qu’il en soit, tout ça pour dire que ça le faisait bien rire. Ce genre d’attraction débile durant ce très réputé mois dont une fête est principalement retenue par les gens : Halloween.

Et bien j’ai envie de dire que pour un mois spécial, cette journée ne pouvait qu’être on ne peut plus spécial ! Pour être franc, le jeune homme était loin de se douter qu’il allait tomber nez à nez… Avec de véritables cadavres pouvant encore mouvoir leurs membres ! Tiens, et que savent-ils faire d’autre mis à part marcher, essayer de frapper, et gueuler des trucs dont on ne comprend pas le sens ? Cela l’intriguait sérieusement ! Il voulait en avoir le cœur net, cela ne pouvait pas rester un mystère pour le reste de sa vie tout de même !

Et puis, déjà que c’est déjà bien cour une vie… Enfin, selon Ryou. Après avoir défoncé les imbéciles de zombies, deux pour l’instant, ayant osés s’opposer à lui, il constata que son imbécile de frère était en train de littéralement s’éclater avec des zombies qui sortaient sans cesse de ce fichu placard. Bon le point positif, c’était que pour le moment, il ne semblait pas avoir trop de problème, même s’il était en train de faire un véritable carnage pour le moins… Dégoûtant. Il était presque en train de se dire qu’il aurait bel et bien mieux fait de ne pas se montrer.

En même temps, entre un bon repas et voir des morceaux de viscères et autres volés, il n’y avait pas photo ! Un bon repas, il n’y a que ça de vrai à ses yeux. Pourquoi perdre son temps à vidés des corps déjà morts ? En fait, si, il y avait bien un intérêt : s’amuser un peu. Et donc finalement il se disait qu’il n’avait pas fait un si mauvais choix que cela. D’ailleurs, Natsu se retourna, l’air fier de lui, le tout accompagné de plusieurs morceaux de corps de ses pauvres victimes.

« Je te l’accorde, ça fait plutôt bulldog enragé là. »

Avait-il dit en souriant, mais bon, que voulez-vous ! Il faut bien qu’il s’éclate un peu également ce petit bout, non ? Surtout qu’il n’avait visiblement pas grand-chose à faire de ses journées si ce n’était le suivre à longueur de temps… Un bon vieux stalker ! Mais savoir qu’il s’agissait de son « frère » en personne, c’était un peu moins cool j’ai envie de dire. Bien évidemment, il savait que ce n’était pas comme quand une fille « stalke » un homme, c’est encore bien plus gravissime dans ce genre de situation !

Chanceux comme il était, il devait sans doute avoir une « fan girl » quelque part dans le monde qui serait encore maintenant, en train de le prendre en photo. Peut importe l’heure, le moment, le temps, peut importe la situation en somme. C’est ce qui fait qu’il n’aime pas vraiment s’exhiber devant tout le monde. Pas qu’il est timide, mais il n’aime pas se faire remarquer dans certains endroits, tout simplement. Enfin soit, là n’est point le sujet. Après le petit carnage de son frère, il soupira, l’air un peu ennuyer, c’était certes des vrais, comme l’avait compris à retardement Natsu, mais ils étaient fragiles…

Un jouet fragile, c’est pas cool ! Ca casse trop facilement et du coup, on n’a même pas le temps de s’amuser avec… C’était le cas ici ! Et cela avait pour don d’énervé, malheureusement, notre jeune homme. En plus son t-shirt était complètement dégueulasse, surtout après tout ce que ce crétin avait fait… Du sang vert qui avait giclé un peu partout, bonjour l’hygiène j’ai envie de dire ! Il allait sans doute sortir en puant la rage de cette maison et là, il est clair qu’il ne fera pas belle impression face aux dames.

« Tu ferais peut-être mieux de… »

En effet, il voulait terminer, mais cet imbécile était tellement surexcité qu’il fonça littéralement vers la sortie de la pièce dans laquelle il venait de faire un véritable génocide. Il soupira, l’air un temps soi peu énervé, avant de finalement l’attraper par le col de son haut, histoire qu’il ne s’échappe pas aussi vite qu’il ne le croyait. Certes, il y avait bel et bien une momie, mais il était plus sûr que ce soit l’ainé qui passe devant, étant donné que cet enfant mentalement limité serait carrément capable de causé la fin du monde !

Il passa donc et alla faire un petit coucou dans le « sarcophage » de la momie. Un vieux truc tout miteux qui puait la mort. En somme un peu comme tout ce qu’il restait dans les alentours. Sans plus attendre, la momie tendit ses bras et commença à marcher lentement, ce qui ne semblait pas plus surprendre le grand dadais, qui fut bien rapidement lassé de cette scène. Il souleva sa poêle à frire, et frappa violemment au niveau du crâne, mais surprise ! La poêle se brisa et la tête de cette bestiole passa à travers, littéralement.

« Hey ! Saloperie, tu viens de niquer ma poêle ! Tu sais à quel point elle était utile ?! »

Ni une ni deux, il utilisa son propre crâne comme une arme pour frapper soudainement celui de ce cadavre saucissonner dans des bandages, pour finalement lui faire une magnifique balayette… En somme, le magnifique enchaînement « coup d’boule – balayette ». Une fois au sol, il utilisa son pied pour violemment fracasser ce crâne qui éclata en morceau, mais au lieu que ce soit du « sang » qui en sort, c’était plusieurs asticots, un truc bien dégueulasse qui rampait sur le sol.

Bien évidemment, il ne manqua pas à son habitude, faire une jolie blague à son frangin qui ne méritait que ça, alors il s’exécuta et souleva le corps, pour ensuite le balancer directement vers son frère en disant doucement « j’lui apprend à faire l’avion ! »… Un véritable gamin, je vous l’accorde ! Malgré ses dix-neuf ans, il reste et restera sans doute encore longtemps, un véritable enfant… Après tout, c’est un homme j’ai envie de dire ! Alors c’est tout à fait logique qu’il veuille encore s’amuser à son âge ! Même avec des conneries, oui oui.

« La voilà ta momie ! »

Mer 26 Oct - 10:20
avatar
Messages : 480
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 21

Fiche de Personnage
Années d'études : Esprit ; mort
Don/Forme animale :
Contractant : Aucun

Voir la signature ?


<center>
<center>
#5F9EA0 (cadetblue) ; paroles de kyomi
#8B008B (darkmagenta) ; pensées de kyomi
</center>



Kyomi
Yes ! Enfin ! Il avait réussit à gagner le respect de son frère en démontant la face d'une bonne trentaine de zombies. Il avait sourit, Natsu était fier de sa prestation. Enfin, dommage pour lui, son frère n'avait pas trouvé mieux que "pitbull" pour pouvoir le qualifier. Non mais, il n'était pas si gentil que ça ! Ryou faisait sans cesse allusion à l'âge, de toute façon, il verrait quand Natsu le dépasserait ! Du moins, encore faut-il que Natsu arrive à le dépasser. Dans tout, en réalité. La taille, la force, l'intelligence... non, pas ce dernier point.

Eh bien oui, penser qu'un garçon de 15 ans comme lui n'arriverait pas à se débrouiller dans cette chambre, c'était sous-estimer de loin ses capacités ! Certes, il manquait également de réflexion et de puissance cérébrale -un cerveau ? lui ?- mais il n'allait pas se jeter dans les bras des zombies pour se faire arracher la tête de son plein gré. Il avait une batte de baseball en fer - que voulez-vous, le port d'armes n'est pas interdit partout - et il savait jouer avec ça. Bref, il ne voyait pas vraiment ce qui pouvait être dangereux pour lui dans cette situation.

Enfin bref, peut-être que son impatiente et sa précipitation jouaient contre lui. Après tout, il arrivait à se fourrer, des fois, dans des endroits impossibles à l'accès - sans savoir comment bien sûr. Cette fois-ci, il avait accourut vers la sortie dans le but de dénicher une momie dans la salle de bain. Cette dernière était toujours en train de se brosser les bandages -en croyant qu'il s'agit de ses dents-, ça allait donc être amusant ! Seulement, il avait oublié de fermer l'armoire et Ryou allait lui faire remarquer, mais il finit par le suivre dans la salle de bain.

En fait, ça ne s'est pas véritablement passé comme cela. Lorsque Natsu avait filé dans le but de s'éclipser telle une petite créature vile, son frère l'avait attrapé par l'arrière du col. Il avait beau se débattre, il n'avait pas six bras et il lui était impossible de frapper dans son dos. Bref, Ryou l'avait encore une fois privé d'un plaisir, cette fois, celui de déambuler dans les couloirs d'un château hanté pour exploser une momie qui se brossait les dents. Enfin, de toute façon, elle pouvait faire ça pendant 3000 ans, ses dents ne risquaient pas de redevenir blanches.

Arrivés là-bas, Natsu eut envie de lui jouer quelques farces mais Ryou n'était pas de cet avis. Il écrasa directement son arme sur la tête de la momie, mais c'est la poêle qui se brisa. Natsu déglutit, c'était une très mauvaise chose ça. Quel trouillard, allez-vous penser ? Non, en fait, il n'avait pas peur que la momie leur mette une raclée monumentale, il savait juste que Ryou allait s'énerver, ce qui n'est jamais bon signe. Pire encore, ce gros truc de bandages allait se faire démonter par... un coup de boule et une balayette, apparemment.

Ce combat se conclut par un... enfin, le crâne de la momie fut violemment écrasé par le pied de son frère. Lequel lui jeta un regard avant de soulever le corps, ses intentions étaient si prévisibles. Il se mit en garde, comme au baseball, tandis que l'affreux cadavre enroulé dans du PQ fonça vers lui. Natsu s'amusa à le décapiter d'un bon coup de batte, sans faire attention au prétexte de son frère. Lui apprendre à faire l'avion, mais bien sûr. Enfin, s'il avait visé un peu plus haut -la tête quoi- c'est sa batte qui aurait été détruite !

Bref, il n'avait maintenant plus rien à faire, ce qui l'énervait franchement. Un seul hic, étaient-ils vraiment hors de danger ? Ils avaient explosé une momie, et Natsu s'amusait maintenant à lui mettre des coups de pied dans la face. Après ça, il avait décidé de changer de jeu. Le jeune homme lui retirait peu à peu ses bandages, dévoilant un corps étonnement complet. Pourtant, il était pourri, et c'était dégoûtant. Natsu le souleva par le bras -qui commençait déjà à se détacher- et le jeta dans son sarcophage qu'il referma immédiatement.

« On s'amuse bien ! »

En fait, il n'avait pas idée de ce qui l'attendait. Le jeune homme était vraiment bien en la compagnie de Ryou, et ça, lui-même ne pouvait le nier. Son frère était la seule personne -à ce jour- qui avait réussi à l'amuser. Bref, il ne connaissait pas beaucoup de personnes qu'il pourrait qualifier d'amis, une chose qui n'allait pas changer. Peu importe, il ouvrit la porte et sortit dans le couloir. Sauf qu'il y avait un petit problème. Natsu referma la porte et attrapa Ryou par la manche, la tirant vers la sortie sans lui laisser la temps de réagir. Il parlait à voix basse.

« Ryou... on a oublié de... fermer l'armoire... »

La maison était envahie par les zombies. De fond en combles.

Mar 1 Nov - 13:39
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Il faut dire qu’ils s’amusaient bien, cependant depuis le départ, l’aîné n’avait guère fait attention à un léger détail qui était tout de même fort important à première vue. En effet, le placard ! Ils ne l’avaient pas fermé ! Et comme deux imbéciles, ils n’avaient même pas songer un seul instant à remédier à cela, sauf au bout d’un bon petit moment, en somme, des zombies avaient eu le temps de se disperser un peu partout dans cette fichue maison à la con… Cela risquait d’être sacrément mauvais pour eux, surtout que cette maison était sacrément grande ! Alors à deux, ils risquaient d’avoir de gros ennuis…

Mais qui s’en souciait ? Ils avaient joués avec le feu, et bien ils n’avaient fait que le faire s’étendre à l’horizon, pour qu’il puisse consumer tout sur son passage. Mais dans un sens, cela ne pouvait plus qu’être fort intéressant, surtout pour ces deux petits « gamins ». L’un étant plus un grand gamin en fait, étant donné qu’il avait tout de même dix-neuf ans. Quoi qu’il en soit, il était près à faire le chemin de retour, mais avant tout il avait besoin de s’équiper de quelques petites choses qui pourraient lui être utiles.

En premier lieu, le manche d’un balai, qu’il brisa en deux, histoire d’avoir deux morceaux et pouvoir frapper plus rapidement et avec plus de répétition. Pour une fois d’ailleurs, il n’avait pas engueulé Natsu, parce qu’il était également fautif après avoir laissé le placard ouvert trop longtemps pour s’amuser à des petites conneries comme il en avait le secret… Du genre « faire l’avion avec une momie »… Il n’y avait vraiment que lui pour sortir ce genre de connerie dans ce genre de situation ! Enfin soit, il était bien content, car il se doutait qu’il allait beaucoup s’amuser malgré tout !

« Natsu… Tu as intérêt à te préparer, parce que j’vais pas passer mon temps à te surveiller ! Les instructions sont simples : buter tous ces enfoirés… »

Sans plus attendre, il défonça la porte de cette pièce sombre et macabre, pour ensuite foncer dans le tas comme un gros perturbé. Son premier pas fut fatidique, car il dérapa sur un morceau de « tripes » qui était resté au sol, s’écrasant avec lenteur sur le sol, ce qui n’avait rien de glorieux ni d’un bon vieux guerrier… Il soupira longuement, se relevant ensuite, prenant pour responsable le premier zombie qui lui passa sous la main, lui faisant bouffer un bon coup de balai.

En voilà un qui n’allait plus s’amuser à faire tomber ses tripes n’importe où ! Saleté de mort vivant ! Il toussota ensuite, avant de marcher lentement et commencer son carnage avec ses deux morceaux des bois, tabassant littéralement chacun des zombies tel un véritable perturbé. Il s’amusait, c’était le moins que l’on puisse dire, même si à un passage, il se prit un coup magistral en plein visage… Bah, c’était pas marrant s’il ne prenait pas aussi des coups ! Un massacre à sens unique c’était toujours ennuyant…

Il saigna légèrement d’entre les lèvres, mais en guise de vengeance, il empala littéralement le zombie sur son balai roxxor 2000… Si si, c’était comme ça qu’il l’avait appelé ! La grande classe non ? Et puis après tout il fait ce qu’il veut ! S’il souhaitait l’appeler ainsi, il l’appelait ainsi ! C’était son choix et il était indiscutable… Dans tous les cas, il continua avec un seul morceau de bois son carnage, histoire de montrer à ces bestioles qui était le boss dans cette maison. Certainement pas eux en tout cas ! Avec leur moitié de corps en « carton »…

« Venez voir papa ! J’vais vous faire bouffer des coups de balai roxxor 2000 bande d’enflure ! »

Et ce qu’il disait, il l’appliquait, étant donné qu’il ne s’arrêtait plus de frapper ces choses complètement immondes, malgré le fait que son balai était en train de rendre l’âme petit à petit. Logique, frapper sur des squelettes recouverts de chaire moisie, ce n’était pas toujours ce qu’il y avait de plus rentable… Une barre de fer peut-être, ça tiendrait sans doute mieux la route, je pense ! Enfin, c’était ce à quoi il était en train de penser durant son massacre… Quoi qu’il en soit, c’était bien amusant…

Mais alors qu’il était près à re-frapper avec son balai, il constata qu’il se cassa en deux… Bon et bien, il lui restait une autre option : il planta les deux morceaux dans les yeux d’un zombie qui avait eu le malheur de s’approcher trop près de lui… Et pour terminer, il colla un magnifique crochet du droit, pour ensuite regarder la tête faire du bowling et heurter celle d’un autre zombie qui tomba, au sol avec la tête collé à la sienne. Cela fit sourire le jeune homme, qui leva deux doigts en souriant.

« Et c’est un striiiiike ! » Avait-il dit, avant de reprendre son carnage à main nue dans cette nouvelle pièce.

Sam 5 Nov - 13:33
avatar
Messages : 480
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 21

Fiche de Personnage
Années d'études : Esprit ; mort
Don/Forme animale :
Contractant : Aucun

Voir la signature ?


<center>
<center>
#5F9EA0 (cadetblue) ; paroles de kyomi
#8B008B (darkmagenta) ; pensées de kyomi
</center>



Kyomi
La situation était grave, un peu trop même. Le placard ayant été laissé ouvert grâce à deux imbéciles qui n'avaient pensé qu'à exploser une momie en train de brosser ses dents cachées par les bandages, des zombies avaient eu le temps de sortir par milliers et envahissaient la maison maintenant. Armé de sa batte de baseball en fer toujours intact, Natsu fit un rapide topo de la situation et arriva à la conclusion qu'ils étaient dans la merde. En revanche, Ryou semblait un peu trop heureux que tant de monstres aient été relâchés dans la nature.

Dans un magnifique élan d'intelligence, le jeune homme pensa d'abord à refermer la porte de l'armoire avant de se jeter dans la mêlée comme son grand frère l'avait fait. En voyant ce dernier glisser comme un pas doué sur des tripes de zombies, il éclata de rire. Un autre monstre essaya de l'attaquer par derrière, mais il se retourna et lui offrit une chirurgie esthétique gratuite d'un magnifique coup de sa batte. Il en avait bien besoin celui-là, de toute façon. Et puis, ça ne pouvait pas être pire. Natsu essuya le sang qui avait giclé sur sa veste d'un geste de main en soupirant.

Il avait eu raison de ne pas s'habiller avec des vêtements qu'il aimait pour aller dans un endroit pareil, ça aurait été une grave erreur. Il sortit tranquillement après avoir contourné la pièce pour passer de l'autre côté, et attaquer par derrière. Le jeune homme trancha la tête de tous les zombies sur son chemin et sortit pour arriver sur le collier. Il décapita le premier monstre, enfonça sa batte dans le visage du second et écrasa les parties sensibles d'un troisième d'un coup de pied, alors que celui-ci tentait de lui sauter dessus en mode "je vais te bouffer ne bouge pas".

Bien entendu, cette créature était beaucoup trop stupide pour comprendre qu'elle n'avait aucune chance de cette façon. Jouant magnifiquement de sa batte, Natsu tranchait, coupait, décapitait, écrasait, bref, il combattait avec acharnement. En bon ambidextre qu'il était, il passait sa batte d'une main à l'autre pour s'occuper des deux côtés plus rapidement et se servait de ses jambes en même temps pour exploser ceux qui avaient plus de vitesse. Lorsque l'un d'eux le plaqua au sol, il lui envoya un coup de tête avant de le décapiter sèchement et de se relever, tout sourire, fier de lui.

Ryou lui, semblait avoir légèrement du mal. Il s'était pris un méchant coup et il saignait de la bouche. Natsu était plus prudent et avait réussit à ne pas se ramasser une beigne dans ce genre, mais il restait tout de même sur ses gardes. En réalité, il aimait bien démonter des gens comme ça. Il était plus détendu, lui qui était particulièrement violent et qui ne rencontrait personne capable de servir de punching-ball sans finir à l'hôpital. Quelque chose de risqué puisqu'il allait forcément se prendre une bonne retenue qui le clouerait dans une salle de cours pour une bonne journée.

Natsu frappa un dernier zombie dans la tête et lui écrasa le corps du pied, avant de voir les autres zombies s'écrouler comme des quilles. Il fit tournoyer sa batte dans sa main et la planta dans chaque visage des zombies étendus sur le sol pour qu'ils ne bougent plus, avant de se tourner vers Ryou. La salle était déserte, et le calme régnait de nouveau. Pourtant, il sentait qu'ils n'étaient pas tirés d'affaire. Quelque chose allait de nouveau se passait, et il serait bien dans la merde. Natsu traversa la salle et ouvrit la porte d'une des chambres de la Terreur, observant le blanc qui régnait.

"Ouah, la personne ici a un problème contre les couleurs ou quoi ?"

Un ricanement se fit entendre. Natsu avança dans la chambre et la porte claqua derrière lui. Il regarda autour, se tourna dans tous les sens, puis sentit une main se poser sur son épaule. Se retournant, il donna instinctivement un coup de batte qui enfonça la tête de la personne dans le mur. Une femme toute blanche, avec des cheveux blancs. Elle en sortit et en beuglant des mots incompréhensibles. Il se boucha les oreilles en reculant, agacé par ses cris horribles. Son visage se déforma alors qu'elle avançait, elle commençait à avoir des yeux dans les cheveux et...

"URUSAIIIIIIIIIIIIIIIIIII !"

Il n'avait pas réfléchi. Natsu avait écrasé sa batte dans le visage du monstre et l'avait décapité. Son pied avait ensuite shooté dans la tête pour l'envoyer valdinguer à travers la vitre. Dans sa colère, il s'amusait à shooter dans le corps du monstre et à le détruire en jurant des gros mots. Il n'avait pas apprécié le fait que ce monstre lui ait explosé les tympans, c'était le genre de choses qui arrivaient à le mettre de mauvaise humeur. En sortant de la chambre blanche après avoir envoyé son pied décrocher la porte d'un magnifique coup, il jugea bon d'aller rejoindre Ryou juste en face.

Ce dernier ne semblait pas dérangé par le bordel qu'il avait causé dans la chambre. Natsu lui fit signe de le suivre d'un grand sourire et s'enfonça dans les couloirs. Il tenta de s'y retrouver dans cette maison pourrie mais finit par entendre un petit bourdonnement. Il ne savait pas ce que c'était, mais reconnut bien vite une télévision. Le garçon se rua dans la pièce à côté et put voir un écran allumé et une tête, en travers de laquelle on pouvait voir un couteau, qui dépassait du fauteuil. Il esquissa un grand sourire et s'avança lentement, sa batte à la main, en murmurant à Ryou,

"Tu viens ? On va diffuser un film d'horreur en live !"

Mer 9 Nov - 21:04
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Il s’était ramassé une magnifique gamelle, comme jamais je dois dire… Glisser sur des tripes de zombies, c’était tout ce qu’il y avait de plus déshonorant… Tout du moins pour lui. Mais le rire de son petit frère qui vint rajouter une petite goutte, histoire de faire bien déborder le vase, le mit légèrement en rogne. Il était d’humeur à faire un véritable carton. Un génocide pour être plus précis ! Aucune de ces saletés n’allaient y échappées. Elles allaient crever jusqu’à la dernière, c’était tout ce qu’il avait à dire actuellement ! Un bon petit massacre comme lui seul en avait le secret…

Après avoir terminé son petit manège, il soupira longuement pour regarder son t-shirt qui était totalement foutu cette fois-ci, Ryou n’aurait sans doute aucun moyen de récupérer des taches aussi répugnantes que celles-ci… Heureusement que ce n’était pas son t-shirt fétiche, sinon bonjour la rage qui serait en train de se développer en lui ! Quoi qu’il en soit, il soupira longuement avant de prendre lentement son t-shirt –après l’avoir enlevé, et le tordre, pour ensuite le balancer plus loin : c’était toujours aussi dégueulasse malgré qu’il ait essayé de « l’éponger » un peu…

C’était malheureux, mais c’était ainsi et on n’y pouvait rien ! Il resta donc torse-nu et fit craquer sa nuque, avant que le jeune imbécile de frère qu’était le sien ne décide de l’entraîner dans un autre beau merdier… Comme si ce n’était pas déjà suffisant ainsi… Bon et bien, autant l’accompagner histoire qu’il ne pique pas une petite crise de gamin capricieux… De toute façon s’il osait, il lui ferait goûter à son poing une deuxième fois sur la matinée… Après tout c’était tout ce qu’il pouvait mériter à faire autant le con… Une véritable connerie ambulante, c’était presque invivable !

Mais il restait son petit frère et par conséquent, il devait passer au-dessus de ce détail pour pouvoir le supporter, et il faisait cela d’une manière très efficace. C’était le moins que l’on puisse dire ! Mais il faut avouer qu’il lui arrive d’avoir des moments de lassitude total, comme par exemple ici même, à le voir bouger dans tous les sens… Il ferait mieux de se calmer sinon il finira avec un membre en moins, ce qui serait sans doute un petit peu embêtant pour ce gosse qui a besoin de ses deux bras et jambes pour bouger comme il le faisait si bien.

« J’te jure… Y sait même pas rester en place… »

En effet, ils en avaient terminés avec ces fichus zombies. Tout du moins dans cette pièce, il était donc temps de passer à la suivante, avant de découvrir avec stupéfaction la suite de ce qui les attendait : une télévision qui bourdonnait, accompagné d’un cadavre avec en travers de sa tête un magnifique couteau… Dans un premier temps, la première chose qui venait à l’esprit du jeune homme, c’était… MAIS POURQUOI ?! Pourquoi une telle mise en scène pour au final, que de la merde ?! Ils étaient super fragiles et en plus ils n’arrivaient même pas à faire mal !

C’était bien beau de foutre des zombies ultra nombreux dans une maison pour le moins gore, mais si c’était uniquement pour se défouler, ça ne servait à rien ! Il manquait cette petite excitation naissante lorsque l’on sait que l’on pourrait y laisser sa vie… Ici, c’était comme un jeu vidéo : on prend un coup ? Tant pis, un kit de soin servira à nous remettre sur pied. C’était d’un ennui vraiment… Considérable. Il fallait y remédier et au plus vite ! C’était sans doute pour cela que cette pièce serait bien plus adaptée…

Faire un film d’horreur en live ? Pourquoi pas… Le seul soucis c’était que là, il en avait marre du bruit de cette télévision, alors son premier réflexe fut de se diriger vers cette dernière, pour ensuite la soulever et arracher les prises qui la reliait au mur, avant de grogner et balancer l’objet électronique un peu « au pif » dans un coin, avant de remarque qu’elle explosa sur un zombie qui « boudait » dans ce fameux coin… On peut dire qu’il avait refait la déco’ sur ce coup-là ! Une magnifique explosion qui avait mise en peinture « verte pourriture » cette partie de mur.

Voilà ce que l’on pouvait appeler : de l’art ! Maintenant, il était prêt à faire sa « fête » à l’autre autiste qui restait cloîtré dans son canapé avec un couteau dans la tête ! Il s’en approcha, avant d’extirper cette arme blanche du crâne, voyant avec dégoût qu’abondamment de sang vert avait giclé sur son magnifique torse musclé… Cela faisait plus barbare qu’autre chose maintenant… Il fixa ensuite son petit frère, l’air un peu psychopathe, avant d’afficher un sourire plus sadique que jamais, près à faire un carnage.

« Appelle-moi Conan le barbare ! Mouhahahaha ! » Avait-il dit ironiquement…

Mar 15 Nov - 19:33
avatar
Messages : 480
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 21

Fiche de Personnage
Années d'études : Esprit ; mort
Don/Forme animale :
Contractant : Aucun

Voir la signature ?


<center>
<center>
#5F9EA0 (cadetblue) ; paroles de kyomi
#8B008B (darkmagenta) ; pensées de kyomi
</center>



Kyomi
La scène avait été d'une splendeur qui en aurait fait trembler de peur un géant de plusieurs mètres de haut. Un monstre assoiffé de sang et de bataille, j'entends. En effet, à peine arrivée, Ryou avait explosé le mort avec le propre couteau qu'il avait - en travers de la tête soit dit en passant - et écrabouillé une autre créature bizarroïde dans le même mouvement. Admiratif, Natsu avait observé ce qu'il s'était passé sans rien dire, mais il n'en pensait pas moins. Quand il le voulait, Ryou avait la classe. En fait, il l'avait tout le temps, et pas seulement quand il le voulait, à vrai dire.

En revanche, si ses actes poussaient à admiration, la plupart de ses répliques n'étaient pas vraiment dans le top 3 des meilleures. Conan le Barbare ? Ce type n'existait pas, en plus Conan était un détective ! J'vous jure, les grands-frères, il faut tout leur apprendre. Natsu fit la moue, visiblement dérangé par l'acte de son grand-frère - malgré qu'il demeure assez impressionné. Il ne voulait pas le tuer si rapidement, mais s'amuser avec lui histoire de créer un vrai chef d'oeuvre filmé avec son portable ! Ryou n'avait pas bien compris le plan, mais tant pis. Natsu se contenta d'un...

"J'ai faim."

Tandis que son ventre poussa un gémissement passablement ridicule, à vrai dire. Le jeune homme grimaça en se le tenant, ignorant les rires que cela aurait pu provoquer chez son frère. Pris d'une envie de taper soudaine - ce qui arrivait assez fréquemment chez Natsu quand il avait honte, le jeune homme brandit sa batte de baseball. Il partit dans la salle à côté et défonça la porte du placard d'un coup de pied, décapitant le premier zombie qui sortait. Sans prendre la peine de fermer, il se dirigea vers la chambre noire. Le garçon explosa les portes tout en ignorant les ennemis.

Des ombres ? Qui sait. Il traversa la chambre blanche - maintenant vide - sans rien faire, étant donné qu'il s'était déjà occupé de la personne ici. Visiblement énervé, il traversa ensuite le rez de chaussée en explosant la table d'un coup de pied. La lettre dessus ? Elle vola et se désintégra : sûrement un piège maudit ou quelque chose comme ça, il s'en foutait. Après ce rapide désastre, le garçon se dirigea vers la cuisine infernale en démontant la porte d'un coup de pied. Les lutins sortirent de leur trou et firent barrage devant le frigo : apparemment, ils avaient senti le danger.

Un léger sourire se dessina sur le visage de Natsu. Il brandit sa batte de baseball et entama un combat qui ne fut pas bien long. Un coup balaya une bonne dizaine d'entre eux qui volèrent ci-et-là tandis que le jeune homme explosait le frigo d'un coup de pied qui le fit basculer en avant. Satisfait, le garçon sortit en trombe de la cuisine et fila en direction de l'extérieur. Le jardin à citrouilles regorgeait de monstres et se voyait être terriblement effrayant. Dans un soupir de consternation, Natsu chercha les ennemis qu'il avait sous les yeux depuis le début : il s'agissait des citrouilles.

Ces dernières se mirent à l'encercler de toute part. Le garçon enflamma sa main qu'il écrasa dans une première, fit de même avec son pied pour annihiler une autre ennemie citrouille et continua le combat. Au terme de quelques minutes, il fit débarrassé d'elles au prix d'une belle chemise blanche maintenant remplie de substance orangée collante et dégoûtante. Le jeune homme revint tranquillement à l'intérieur en direction du salon et y croisa son frère. Il le toisa d'u regard amusé avant de jeter sa batte de baseball, l'air je-m'en-foutiste. D'un grand sourire, il lui dit :

"C'était sympa. Thank you, Ryou !"

Le train s'arrête. Tout le monde descend.
END.


Voir la signature ?



Contenu sponsorisé
 

Château hanté ? Même pas peur ~ [PV : Natsu Heartblood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [EVENT] Le Château hanté ?
» Les lieux hantés de Paris
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Qu'est-ce qui vous fait si peur dans le Hierophant?
» Le château de Fougères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tsukimori™ :: Placard macabre-