AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Page blanche. - Noda.


Jeu 22 Déc - 12:50
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 21

Fiche de Personnage
Années d'études : 3ème année (classe A) - 14 ans
Don/Forme animale :
Contractant : POUET

Voir la signature ?



Junior S. Wayde

Page Blanche
Junior&Noda

    Ma pire phobie, je crois, c’est le vide. Dès que je vois un endroit vide, il faut toujours que je pose quelque chose dessus, pour que ça ne le soit plus. Quand je terminais un dessin, je ne tournais pas la feuille de mon carnet en prévision d’un futur croquis. Non, je laissais mon dessin tel quel, et je ne tournais la feuille que quand j’avais envie d’en faire un autre. Un carnet avec un seule page blanche délaissé sur un bureau, c’est tellement triste, tellement ennuyeux. Moi, ça me fait vraiment peur. Enfin, pas peur au sens qu’on lui donne, pas vraiment, mais ça me stresse un peu quand même. C’est comme quand on se retrouve devant une feuille d’interro et qu’on n’a aucune inspiration pour rédiger un paragraphe argumenté, même pas pour l’introduction. Avouez que ça fait peur, quand même, de se retrouver devant une feuille blanche sans aucune inspiration. Aussi, lorsque j’appris qu’il y avait un jardin complètement vide non loin du pensionnat, je faillis sortir de mes gonds. Comment ? Un endroit blanc et vide, sans rien ? Une page blanche géante ? Attendez un peu, c’était impossible ça ! Et personne n’allait dans ce jardin hivernal pour le décorer, ne serait-ce qu’un peu ? Quoi ? Une piste d’atterrissage pour le Père Noël ? Non mais, laissez-moi rire. J’ai quatorze ans, moi, et le seul père auquel je crois, c’est le mien et pas un gros type immortel avec une grande barbe et un manteau rouge. Et ne m’assommez pas avec vos fariboles comme quoi son traîneau et ses rennes y seraient. Moi, je suis sûr que ce n’est qu’une page blanche, une page blanche qu’il faut vite remplir, avant que je ne m’évanouisse de stupeur devant tout ce vide.

    J’enfilai un long manteau, pris des gants, une écharpe et un bonnet histoire de ne pas avoir froid los de ma petite exploration (car oui, j’avais bien l’intention d’aller voir ce jardin vide, histoire de le faire profiter un peu de mon pouvoir). Hop, justement, je n’avais rien à faire, alors autant aller voir la gigantesque page blanche ! Je pris mon carnet de dessin, un crayon, une gomme, puis je descendis les marches, pressé d’atteindre le dehors. J’aimais bien l’hiver, c’était tout blanc, c’était joli, et puis en période de Noël tout était décoré, ça brillait de partout ! C’était vraiment chouette Noël. D’ailleurs, je devais penser à envoyer mon cadeau à Papa. Je me demandais bien ce que j’allais recevoir. Tiens, au fait, il n’avait jamais répondu à aucune de mes lettres… Peut-être qu’il ne les avait pas reçu, j’avoue avoir la poisse avec la poste… Ou alors… Il paraît que les lettres des élèves sont lues par le personnel avant d’être envoyées… C’est bizarre, j’avais pourtant bien pris garde à ne rien dire de négatif sur le pensionnat. Peut-être que je n’aurais pas du écrire que j’avais découvert mon pouvoir magique, et qu’un concours était organisé, et que des esprits se baladaient un peu partout dans l’établissement ? Peut-être que des informations de ce genre ne devaient pas filtrer hors de l’île, sinon Tsukimori risquerait d’être assiégé par des journalistes et des paparazzis… Peut-être devais-je demander à quelqu’un ? Enfin bon, mieux vaut ne pas penser à ça. Revenons à notre jardin tout blanc. Ah, en effet, il était aussi blanc et vide que les pages de mon carnet que je n’avais pas rempli ! C’était si vaste… J’avais l’impression que je pouvais exprimer toute l’étendue de ma créativité dans ce jardin. Ce n’était peut-être pas si mal, qu’il soit tout blanc et tout vide. Si j’avais été mégalomane, j’aurais dit qu’il était là spécialement pour moi, qu’il m’était réservé. Mais je n’étais pas de cet avis-là. Nul doute que d’autres personnes aux mêmes pensées que moi allaient venir, histoire de remplir cet espace si vide.

    J’étais là, devant ce jardin blanc, à visualiser comment j’allais le remplir. Il ne fallait pas que cela finisse en capharnaüm, mais plutôt en quelque chose de joli qui puisse plaire à tout le monde. Et qu’est-ce qui faisait un jardin ? Des buissons, des fleurs, es rochers, un étang peut-être. Et comme nous étions au Japon, un petit cours d’eau sur lequel passerait un pont en bois. J’étais vraiment inspiré, aujourd’hui ! Je décidai donc de me mettre aussitôt à l’œuvre. Je regrettais de ne pas avoir pris d’appareil photo, j’aurais pu prendre en photo l’œuvre finale pour l’envoyer à Papa ensuite…

    J’étais déjà en train de dessiner le court d’eau avec le pont japonais au dessus, quand soudain j’entendis des pas derrière moi.

Mer 11 Jan - 20:02
avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 02/01/2012

Voir la signature ?



Noda Hoshuto
Je m'ennuyais, et j'avais entendu dire qu'il y avait une fameuse île du Père Noël. Intrigué par cette rumeur surement fausse, j'allais voir qaund même. J'avançais vers, l'île tranquil qund tout à coup, je vis une île blanche avec des maisons et des petits lutins joyeux.
....................
 

Page blanche. - Noda.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)
» Faut il tourner la page et oublier ???
» 01. La Première Page
» THE page d'accueil...
» Page Accueil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tsukimori™ :: Jardin magique-