AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Tu veux une pomme? [PV Ryou]


Mar 25 Oct - 18:33
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 21

Voir la signature ?



"Je suis pas petite, c'est ce monde qui est trop grand !"
Et pis Ryousmiley c't'un roxxor sankyuu pour la sign ♥
Paroles : #FF33FF



Honey Shuichi
    Encore une. Encore une journée comme les autres dans le pensionnat. Honey était allongée sur le ventre sur son lit, face à la fenêtre et observait le ciel, les nuages et tout ce qui passait par là, c'est à dire rien de bien intéressant. Cela devait faire plus d'une énième fois qu'elle soupirait, cherchant que faire de cette journée ou l'envie d'aller en cours l'avait complètement quittée. Bah, les professeurs avaient l'habitude après tout, ça n'était pas la première fois. À présent, tous les élèves étaient en cours et elle ne pourrait même pas aller en embêter quelques uns dans les couloirs. Seulement, ainsi à ne rien faire, elle ne vit pas le temps passer et un léger gargouillement se fit entendre dans la pièce vide. Au début, la jeune fille n'y fit guère attention mais lorsque ce dernier se mit à se répéter, elle décida d'y remédier en sortant de sous son lit une boite contenant quelques muffins et en grignota un.

    Soudain, elle entendit le bruit de la cloche retentir dans les couloirs, indiquant la fin de l'heure de cours. À ce moment, Honey eut envie de sortir faire le bordel dans les couloirs le temps de l'interclasse mais après avoir vu sa montre qui indiquait l'heure de pause du midi. De ce fait, elle prit le temps de s'habiller et de se passer un coup de peigne dans les cheveux avant de mettre dans sa poche un marqueur rose et sortit vivement de la chambre pour rejoindre la cantine. Dans les couloirs de cet étage, il n'y avait personne car tous les élèves se précipitaient déjà vers la cantine. Elle avança donc tranquillement, d'un pas comme toujours sautillant. On aurait dit un petit lutin. Un petit lutin démoniaque.

    La jeune fille prenait son temps dans les couloirs qui, au fur et à mesure de sa marche, devenaient de plus en plus bondés de monde. Honey ne leur prêtais guère attention, se contentant de marcher droit, quitte à bousculer les gens sur son passage. Évidement, elle avait déjà eu des ennuis avec ce style de comportement mais rien ni personne ne pouvait l'empêcher d'être elle-même. Derrière elle, elle entendait les critiques des gens et devinait leur regard mauvais mais elle s'en fichait pas mal. Tout en sautillant, elle fixait le sol et réfléchissant à ce dont elle allait manger aujourd'hui à la cantine du pensionnat. Bah, au pire elle pourra toujours piquer le dessert à quelqu'un de faible et totalement incapable de se défendre.

    Sur son chemin, elle s'arrêta quelques fois pour parler avec ses quelques amis ou voler une sucrerie à un petit...ou à un grand d'ailleurs ! On ne peut cacher que sa traversée des couloirs et étages ne fut pas des plus joyeuses qu'il puisse être. Surtout que sa petite taille ne jouait pas en sa faveur lorsqu'elle devait se défendre contre quelqu'un d'au moins aussi malsain qu'elle. Non loin du réfectoire, en passant devant une classe qui sortait de sa salle, elle en vint à percuter un gars du genre immense ce qui les énerva autant l'un que l'autre. Seulement, Honey n'était pas en position de force dans cette situation. Étant fatiguée et n'ayant aucune envie de se battre, surtout contre un garçon comme lui, elle tourna les talons et s'en alla. Heureusement, il y avait du monde et elle put facilement se fondre dans la masse. Au final, elle s'en sortait juste avec une petite griffure sur le bras lorsqu'il avait tenté de la rattraper en vain.

    Enfin, elle aperçut la porte d'entrée de la cantine ou une longue queue s'était formée. Ni une ni deux, elle passa devant tout le monde, prit un plateau sous les injures des autres élèves et se servit, les ignorant. Elle arriva dans la salle et releva doucement les yeux afin d'observer les tables, essayant d'en trouver une vide, au calme, ou personne ne viendrait l'embêter. À défaut de trouver cette fameuse table dont elle rêvait, elle l'aperçut, lui, en train de manger. Cette vision eut un effet explosif en elle. Honey se précipita , piquant une pomme sur le plateau d'un petit, et, sans lui laisser le temps de réagir, continua sa route. Même s'il était de dos, elle ne pouvait se tromper. Ainsi, elle passa de l'autre côté de la table et s'assit, tout sourire

    «Hey ! Alors, ça va?»


Ven 28 Oct - 19:18
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Comme tous les matins, le réveil hurla son horrible son qui ne faisait qu’énerver les gens tous autant qu’ils sont. Ryou faisait parti de ces personnes qui avaient envies de détruire leur réveil… Sauf qu’il était bien différent des autres, car au lieu de l’éteindre tout simplement, il prit la « boite à bruit » qu’il balança violemment contre le mur, histoire qu’elle s’arrête un peu. Il était donc sept heures, il fallait qu’il se lève pour se préparer à aller en cours, encore… La rentrée ne lui réussissait vraiment pas et la motivation n’était toujours pas là ! À croire qu’il avait envie de passer ça vie dans ce pensionnat…

Une fois debout –et en caleçon- il se dirigea vers la petite salle de bain de sa chambre, les cheveux en pagailles et les yeux à moitié clos, il se fixa longuement dans la glace se trouvant face à lui, avant de bailler en se grattant d’une main le ventre. Il avait une de ses flemmes… Tout ce qu’il voulait, c’était retourner dans son lit, mais on viendrait certainement le faire chier après seulement quelques minutes pour qu’il aille en cours… Alors autant y aller et dormir tout simplement sur son bureau, comme d’habitude quoi ! On ne change pas une équipe qui gagne.

L’air toujours très enthousiaste, il enleva son caleçon pour prendre une rapide douche histoire de se réveiller un peu. Cela lui avait fait un bien fou, il était remit d’aplomb, si l’on peut dire ça. Après sa douche, il se sécha rapidement et retourna enfiler un caleçon propre. Oui, il avait laissé le précédent dans la salle de bain, il s’en fichait totalement : ce n’était pas ça qui allait le déranger non plus ! Après tout, il n’avait pas encore de colocataire cette année. Les précédents avaient déjà fini leurs études ! Et bah ouais ! Il était le dernier « survivant » de sa génération j’ai envie de dire.

Bon, il était peut-être temps de s’habiller ! Il prit un short noir lui arrivant au niveau de ses genoux, tandis qu’il prit sa magnifique ceinture orange en cuir, histoire de donner un peu de couleur à tout ça ! Il sortit une belle montre orange, et pour terminer, il prit une chemise de couleur orange également, mais à manches courtes. Il ne la ferma pas à l’avant, comme d’habitude en fait ! Il n’aimait pas fermer ses chemises, ça faisait beaucoup trop « intello », ce qui n’était pas son genre du tout.

« Allez… Il va bientôt être l’heure… »

Avait-il dit en fixant sa montre des yeux. Pour être sûr qu’il ne puerait pas de la gueule, il alla se brosser les dents durant facilement cinq minutes, pour que ce soit « niquel chrome » comme il le disait si bien. Un bon petit rinçage buccale et hop ! Il ne lui restait plus qu’à se coiffer. En somme, il se contenta de passer ses mains rapidement dans sa tignasse, pour finalement laisser ces cheveux ainsi… Après tout, il ne bouclait pas, lui, donc il avait de la chance !

Une fois près, il enfila rapidement ses chaussures noires, pour sortir avec son sac à dos et se diriger vers la salle de cours, sans même prendre la peine de saluer les personnes de sa classe étant déjà présente. Après tout, il n’en avait rien à foutre d’eux, c’étaient des gamins qui ne faisaient que l’emmerder à se prendre pour des gens intelligents et qui pensaient tout savoir ! C’était chiant… Et en plus ils avaient un humour de merde ! Il ne se retenait pas pour le dire, pour être honnête. Il lui arrivait même de leur pointer la porte du doigt en disant « tu dégages dehors »…

Il s’installa rapidement à la dernière table au fin fond de la classe, se balançant sur sa chaise tout en regardant le ciel par la fenêtre, et également en posant ses pieds sur la table en elle-même. Ce qu’il y avait dans son sac ? Une gomme, un crayon, et des feuilles quadrillées. Tout ce dont il avait besoin pour la journée ! Ah et j’oubliais : une bouteille d’eau ! Ben oui, faut bien qu’il s’hydrate le petit bonhomme ! Enfin, pas si petit que ça dans un sens.

Une fois que la prof arriva, il tourna sa tête vers le tableau pour essayer d’écouter, pour une fois. Il avait envie d’être studieux aujourd’hui, pour voir ce que ça pouvait faire. Et bien au final, en pleine prise de note, sa chaise se stabilisa d’un coup sec, tandis que lui, bah laissa tomber sa tête sur la table pour dormir. La narcolepsie avait frappé ! Encore une fois ! Et paf ! Comme ça, sans prévenir ! Encore heureux que ce n’était pas en plein repas, ce serait assez embêtant là…

Plus tard dans la matinée, il finit par se réveiller d’un seul coup, comme si de rien n’était, fixant ensuite le tableau, remarquant qu’il y avait une feuille d’interrogation sous sa main… Ah, il avait tant dormis ? Bah tant pis, en plus c’était sur de la matière qu’il avait revu encore et encore, il allait le faire les doigts dans le nez ce fichu test ! S’il avait la motivation pour bouger sa main sur ce bout de papier insignifiant à ses yeux, en fait… C’était ça, le plus dur. Bon bah autant se lancer, pour une fois !

Il regardait d’un air amuser les autres personnes de sa classe se casser la tête à résoudre leurs exercices, tandis qu’il fixa la page pour regarder ce qui était demandé… Un QCM ! Tout ce qu’il y avait de plus simple… Et en plus de ça, il connaissait déjà les réponses comme sa poche ! Bah c’était parfait tout ça ! Comme quoi ça pouvait servir d’entendre plusieurs années d’affiler le même baratin… Il commença à cocher les différentes cases, ayant finalement terminé en premier lieu, pour changer de d’habitude…

Une fois qu’il avait rendu la feuille, la sonnerie retenti, alors qu’il regarda sa montre pour voir que c’était enfin le temps de midi ! Génial, son estomac criait famine ! Il fonça à sa table ranger ses affaires, pour ensuite sortir en quatrième vitesse de la salle sans même saluer la prof pour lui dire « au revoir »… Qu’est-ce qu’il en avait à foutre de toute façon ? Là, il avait faim, bordel ! Et il comptait bien être le premier à se servir cette fois-ci, car la dernière fois, un petit gamin l’avait devancé et avait presque mit une plombe pour choisir son repas…

Il ouvrit les portes, se dirigeant vers les « cuisinières » qui étaient déjà prête à faire leur travail. Encore heureux d’ailleurs. Il emporta avec lui un plateau, avant de se faire servir un bol de soupe, accompagné d’un petit jus d’orange, ainsi que de la purée… C’était journée régime ou quoi ?! IL A FAIM ! Merde ! Bon bah il allait faire avec, c’était tout ce qu’il pouvait faire de toute façon… Il alla s’asseoir à une table reculé des autres, pas trop loin de la fenêtre, pour ensuite commencer à boire sa soupe silencieusement, la savourant…

Finalement, ce n’était pas si mauvais que ça, mais bon, cela n’allait sans doute pas être assez consistant pour un grand homme comme lui ! Fort et résistant… Mais surtout fainéant sur les bords. MAIS ! Alors qu’il mangeait, une voix féminine vint lui titiller l’oreille, une voix qui lui était tout particulièrement familière : c’était Honey. Qui était-ce ? C’était cette jeune fille de quinze ans qui était tombé amoureuse de Ryou. Elle était sympa, belle et tout ce que pouvait aimer Ryou chez une femme ; mais elle était trop jeune. C’était dommage, tout de même… Après, il était possible qu’elle arrive à le faire succomber à son charme, qui sait…

« Hey Honey ! Ca va bien, et toi ? »

Il constata bien évidemment qu’elle n’avait qu’une simple pomme à manger… Il fixa son plateau et la regarda ensuite, avant de prendre uniquement le jus d’orange et boire ce dernier lentement. Il était bien frais, en tout cas ! Finalement, il la regarda de nouveau, léchant sensuellement sa lèvre supérieure qui était légèrement recouverte du contenu de cette petite bouteille de jus pulpeux. Il afficha ensuite un sourire, pour ensuite pousser lentement le plateau vers elle.

« Te contente pas d’une pomme ! Mange ça si tu veux, tu vas finir par dépérir… » Dit-il d’un ton joyeux.

Sam 29 Oct - 20:40
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 21

Voir la signature ?



"Je suis pas petite, c'est ce monde qui est trop grand !"
Et pis Ryousmiley c't'un roxxor sankyuu pour la sign ♥
Paroles : #FF33FF



Honey Shuichi
Honey plaça ses coudes sur la table, croisant ses mains et appuyant son menton sur celles-ci; le tout en souriant. Évidement, elle était heureuse ! Quoi de mieux que de trouver une table tranquille? Une table avec Ryou voyons ! Avec lui, c'était bien plus que bien s'entendre, bien plus qu'un ami, c'était celui qui faisait battre son petit coeur. Seulement, ce sentiment n'était visiblement pas réciproque. Bah, ça n'était pas bien grave dans un sens, car elle savait que comme tout ce quelle désirait, elle finirait pas l'avoir. En pensant à ça, elle eut un petit sourire de battante .

Elle en avait totalement oublié sa faim datant de moins de dix minutes. Après tout, c'était lui qu'elle dévorait du regard. Contraire à ses habitudes, elle souriait tout le temps en sa présence. Et puis c'est bien connu, lorsqu'on mange, on est de meilleure humeur. Voilà peut-être une occasion de parler sérieusement. De toute façon elle avait le temps, pas la peine de se précipiter. Puis elle se rendit compte qu'elle n'arrêtais pas de le fixer, donc elle fit mine de regarder partout dans la pièce, comme si elle cherchait quelque chose ou quelqu'un. La salle était pleine et bruyante et Honey avait peur que, par manque de place, des gens seraient contraints de se mettre à cette table. Bon, on s'en doute bien, si cela arrive, la petite n'hésitera pas à le virer comme elle avait l'habitude de le faire lorsque quelqu'un essayait de faire ami-ami avec elle.

« Hey Honey ! Ca va bien, et toi ? »

Ses paroles la sortirent de ses pensées. Elle se retourna donc en face de lui, tout sourire avant de lever ses bras et de s'étirer et tout son long. Ben oui quoi, c'est fatiguant de ne rien faire de ses journées ! Et puis quand on ne fait rien, on s'engourdit, ça donne envie de dormir donc on dort, puis on se réveille puis on s'ennuie donc on dort donc...BREF, en gros, Honey ne fait que dormir et s'ennuyer sauf les jours ou il n'y a pas cours et ou elle s'amuse à embêter le monde, taguer des smileys sur les murs ou à chercher la bagarre.

« On s'ennuie ici, heureusement que pendant les pauses on peut au moins voir des gens»

Bon, la, elle ne parlait pas de n'importe quels «gens», on est d'accord. Oh et puis en même temps, elle n'avait pas non plus n'importe qui en face d'elle quoi ! Tout en finissant de s'étirer, elle poussa un soupir, comme si sa vie n'était que successions d'ennui. Bah, peut-être cela lui ferait-il comprendre qu'il était la seule chose qui la sortait de la monotonie et sa triste vie de lycéenne. Elle prit dans sa main l'unique chose qui trônait au milieu de son plateau vide, sa pomme récemment «empruntée» et, tout en la regardant, elle se mit à la tourner dans tous les sens, comme si elle cherchait quelque chose dessus. Oui, elle cherchait l'étiquette.

Au bout de deux tours de pomme rapides, elle se rendit compte que, la, elle était en train d'ignorer Ryou quand même ! Elle se frappa intérieurement pour ce crime et remit son attention à 100% sur lui, relevant brusquement la tête, chose qui fit tomber une pauvre mèche de cheveux perdue sur son front. Elle la releva vivement et, cette fois-ci, fit vraiment attention à lui. Et lorsqu'elle le vit prendre son jus d'orange, elle se retint d'appuyer dessus comme elle avait l'habitude de le faire à ceux qui l'énervaient. Bon, là ce n'était pas parce qu'il l'énervait, que ça soit clair. Non c'était juste...On n'sait pas, elle avait envie c'est tout. Au final, elle ne le fit pas, histoire de ne pas faire mauvaise impression, quoi.

Franchement, il la cherchait. Pas facile pour la petite de rester impassible. Que faisait-il? Bon d'accord, rien de particulier. BON D'ACCORD le simple fait d'être la, en face d'elle, c'était de la provocation. Elle baissa donc à nouveau les yeux vers sa pauvre petite pomme qui se faisait compresser par les minuscules mains de Honey. Enfin, elle trouva la petite étiquette ovale et l'enleva à l'aide de ses ongles. Toujours la tête baissée elle vit un plateau provenant d'en face s'avancer en sa direction. Étonnée, elle releva la tête vers son ami.

"Te contente pas d’une pomme ! Mange ça si tu veux, tu vas finir par dépérir… »

La petite fut d'abord surprise mais se reprit rapidement et sourit avant de faire l'effort de poser sa main sur sa fourchette, exploit ! Puis, ne voulant vraiment pas goûter à ce qu'ils appelaient «purée», elle se mit à jouer avec son petit bout d'inox entre ses mains, la tournant, la baladant. Pour ne pas à avoir à décliner ce que lui proposait Ryou, elle poussa son plateau -vide- et avança donc celui qui lui faisait face et enfonça doucement ce qu'elle tenait entre les mains dans le contenu de l'assiette. Une fois qu'elle eut tapé le fond de cette dernière, elle lâcha la fourchette, qui tenait donc, droite et en équilibre dans la mélasse.

Honey ne put empêcher un petit rire de s'échapper. Merde. On aurait dit une gamine qui riait juste parce qu'elle avait réussi à faire tenir son couvert, ridicule. Afin d'essayer de se rattraper, elle l'utilisa pour dessiner une sorte de smiley avec la purée puis grimaça après avoir le massacre qu'elle avait causé. Ça ne ressemblait définitivement à...Rien. Elle retira donc sa fourchette de là et lécha le peu de purée qui restait dessus avant de la laisser tomber dans son plateau et sourire à son ami.

« J'ai toujours pensé que c'était la seule chose comestible ici, et puis, j'ai pas trop faim »

Bien sur, ça n'était pas totalement vrai. Bon ça va ça va, pas du tout vrai. Mais franchement, la nourriture du pensionnat était vraiment la dernière chose qu'elle voulait avaler. Elle pensa donc que, après la pause déjeuner, elle irait se retirer dans sa chambre pour encore regarder les nuages et mangerait les muffins dissimulés sous son lit et finirait ainsi sa journée, comme toujours. Mais pour l'instant, elle évitait de penser au retour à l'ennui alors qu'elle était actuellement en compagnie de la personne la mieux qualifiée pour elle.

Puis, en posant sa main sur son plateau, elle toucha la fameuse étiquette de sa pomme qui était partie de son plein gré se coller seule. Elle la détacha donc et fit un sourire diabolique avant de se relever à moitié, sur la pointe des pieds et à tendre le bras en se penchant pour la coller en plein milieu du front de Ryou tout en rigolant. La poisse décida de s'en prendre à elle. Ben oui quoi, elle avait essayer de le ridiculiser avec cette étiquette, à charge de revanche, Honey faillit s'écraser sur la table après avoir perdu l'équilibre. Heureusement pour elle et grâce à une chance inouïe qui vint compenser ce petit malheur, elle réussit à se rattraper.

Afin de lui laisser le temps de se rendre compte que ce qui trônait au milieu de son front, elle s'empara de son jus de fruit et en but une gorgée, souriant toujours, fière de sa sublime réussite de «collage d'étiquette» puis reposa le récipient sur le plateau du jeune homme. Seulement, la faim se faisant sentir et la jeune fille ne absolument pas faire résonner un gargouillement, elle s'empara de son fruit à la peau rouge et croqua vivement dedans.

« Tu vois, je me laisse pas dépérir ! »

Lun 31 Oct - 21:56
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Une matinée très longue pour un jeune homme qui n’avait pas du tout l’habitude d’essayer de participer à un cours ou même de prendre des notes ! C’était sans doute ce qui avait été le plus dur pour lui : écouter, noter et ne pas s’endormir. Finalement, perdu, il s’était endormi à cause de sa fichue narcolepsie. Dans un sens, cela pouvait l’excuser pour beaucoup de choses finalement, cela pouvait lui être réellement utile pour être franc ! Bah oui, quand il tombe soudainement endormi et la tête entre les seins d’une femme, il aura toujours le droit de dire « désolé, je suis narcoleptique » !

Cela ne lui était pas encore arrivé et il n’avait pas vraiment envie que cela lui arrive en fait. Ce n’était là qu’un petit exemple de ce qu’il pouvait avoir comme incident par moment. Enfin soit, cela n’était pas le cas actuellement et il s’en estimait bien heureux ! Après tout, il était en présence d’une jeune demoiselle, il était donc hors de question qu’il s’endorme devant une femme… Ou plutôt une adolescente dans le cas présent, car cette personne n’était autre que la petite Honey, qui n’avait malheureusement que quinze ans. Elle était malgré tout très attirante dans un sens.

Non pas qu’il était amoureux, mais il la trouvait très mignonne et aimable. Il ne lui avait pas encore trouvé de défaut si ce n’était son côté un peu trop « je-m’en-foutiste », qui n’allait qu’à lui. Il n’aimait pas voir les jeunes faire les mêmes conneries que lui… Il se prenait toujours un peu pour un grand-frère envers chacune de ses connaissances. Même s’il ne considère réellement que trois personnes comme ses frères et sœurs dans ce pensionnat. En fait, plus précisément, deux sœurs et un frère. Chacun plus petit que lui, évidemment.

Après tout, je pense que c’est peut-être logique, étant donné qu’il est le plus âgé des élèves encore présent dans cet établissement… Honte à lui ! Areuh… Enfin soit. Il avait proposé son plateau à la demoiselle qui venait de la rejoindre à sa table, alors qu’il avait toujours eu l’habitude d’être seul depuis deux ans déjà, et oui, depuis tout ce temps ! Après tout, ses « amis » étaient tous plus jeunes que lui et un peu trop gamin, je pense. Il aurait mieux fait de se dépêcher de finir ses études, en fin de compte… Quel crétin, quand même !

D’ailleurs, il avait remarqué qu’elle s’était amusée avec la purée, après avoir fait avec le couvert un smiley, bien que cela ressemblait plus à un carnage qu’autre chose… Bah, dans un sens, si elle s’amusait, cela n’était pas plus mal ! Après tout, il fallait qu’elle profite de sa jeunesse du mieux qu’elle le peut ! C’était tout de même ça, la vie. En profiter un maximum, car après tout, on en a qu’une ! Donc il ne trouvait pas du tout cela enfantin de sa part de s’amuser de la sorte, il trouvait cela plutôt mignon, au contraire.

Il haussa les épaules une fois qu’elle eut répondu, en disant qu’elle n’avait pas vraiment faim. Si c’était le cas, il n’allait pas l’obliger à manger, c’était plutôt impoli de sa part… Et puis elle faisait ce qu’elle voulait, tout de même ! Dans tous les cas, elle devait être quand même « assez grande » que pour savoir si elle devait manger ou non, enfin, il l’espérait, sinon il aurait besoin de s’occuper personnellement de son cas et de la nourrir lui-même ! Ce qui serait tout de même assez embêtant dans un sens, étant donné qu’il n’était pas habitué à ça…

Il s’étira, n’ayant pas fait à ce qu’allait faire la jeune fille, tandis que d’un seul coup, il remarqua qu’elle s’était redressée pour ensuite aller coller sur son front une étiquette. Il ne put s’empêcher de loucher bêtement vers le dessus de son visage, retirant lentement l’étiquette pour constater en riant qu’il s’agissait de ce qui se trouvait habituellement collé sur les pommes. Il fit rapidement le lien avec ce que la demoiselle avait à son plateau, et colla ensuite ce bout de papier collant sur la table, le sourire aux lèvres, comme à son habitude.

« Petite joueuse va ! »

Avait-il dit l’air toujours joyeux et sympathique, comme toujours quoi. Il constata qu’elle avait manqué de se « manger » la table en plein visage et c’était préparé à l’aider à tenir debout, mais visiblement, c’était totalement inutile. Il avait donc tout simplement sourit, la fixant longuement avant de se préparer à boire de nouveau son jus d’orange, histoire de se rafraichir un minimum. C’était ce dont il avait le plus besoin actuellement, entre la nourriture et la boisson. Et donc, il leva lentement son bras, la petite bouteille vers ses lèvres…

Mais alors qu’il était près à boire, son jus d’orange disparu de sa main. Il fut surpris, tant de rapidité… C’était incroyable ! En effet, c’était Honey qui était en train de boire une gorgée, aussi vif qu’un félin… C’était surprenant, mais aussi amusant. Cela arracha un sourire à Ryou, qui ne pu s’empêcher de rire à ce qu’elle avait fait. Elle reposa ensuite le petit récipient sur son plateau, alors qu’il souri, la fixant ensuite croquer avec vivacité dans sa pomme, ce qui le rendit encore plus « heureux » si l’on peut dire, étant donné qu’elle mangeait finalement ! Il avait vaincu ! Mouhahaha !

Cependant, grand gamin qu’il était lui-même, il alla rapidement lui pincer le nez, tout en lui piquant sa pomme et lui faisant un clin d’œil, l’air de dire « c’est à moi maintenant ». Cependant, il avait envie de voir ce qu’elle allait faire s’il commençait à « faire son coquin »… Il se leva lentement et alla ensuite s’asseoir à côté d’elle, de l’autre côté de la table pour ensuite lui embrasser la joue doucement, jonglant ensuite un peu avec la pomme dans laquelle elle avait croqué au préalable. Il avait des tendances un peu… Spécial parfois, et il avait envie de la taquiner !

« Si tu veux récupérer ta pomme… » Il approcha ses lèvres près de ses oreilles en souriant « il faudra me passer sur le corps~… »

Avait-il dit doucement. Et histoire de pousser le vice un peu plus loin, il apporta la pomme à ses lèvres pour ensuite mordre dedans, et « coincer » entre ses dents le morceau, lui adressant ensuite un petit sourire taquin, l’air de dire « viens chercher si tu l’oses ! ». Et oui, un véritable gamin à ses heures, je vous l’avais bien dit, non ?

Mar 1 Nov - 14:03
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 21

Voir la signature ?



"Je suis pas petite, c'est ce monde qui est trop grand !"
Et pis Ryousmiley c't'un roxxor sankyuu pour la sign ♥
Paroles : #FF33FF



Honey Shuichi
C'était décidé, Honey allait profiter au maximum de cette pause pour essayer de se rapprocher de ce cher Ryou. Ben oui, elle avait rarement l'occasion de se retrouver face à face avec lui ! Déjà à cause des cours, puis aussi, dans un si grand pensionnat si peuplé, bonne chance pour trouver quelqu'un ! Ainsi, le sourire de la jeune fille était branché en non-stop, le genre de truc à vous donner des crampes mais étant donné qu'elle ne souriait que rarement, le temps de sourire perdu était donc retrouvé grâce à lui. Et puis, bien que ce moment privilégié ne soit uniquement le temps de la pause du midi, la petite était à cet instant précis la plus heureuse du monde.

Elle n'entendait pas les bruits autour d'eux et ne voyait pas le monde tassé dans le réfectoire. Elle était comme dans une autre dimension ou se trouverait juste elle et lui. Une chose que, il faut l'avouer, ne lui était jamais arrivé auparavant. Car oui, son «tableau de chasse» comme le disent certaines n'était pas rempli d'une vingtaine de noms de garçons tous aussi craquants les uns que les autres avec qui elle aurait partagé peut-être une semaine de sa vie, à quelques jours près. Non pour Honey c'était différent. Elle faisait partie de ce genre de personnes qui pensent que l'amour, le vrai, ne peut se vivre qu'une seule fois et qu'il est impossible d'aimer plusieurs fois avec autant de rage.

Notre petite était rassurée de voir que son ami avait l'air de bonne humeur et prêt à délirer. Bon en même temps, si on ne s'amuse pas avec elle, ça signifie souvent qu'on est son ennemi ce qui, vous l'aurez compris, était tout à fait l'inverse pour elle. Jamais l'idée d'énerver sérieusement Ryou avait traversé son esprit ! C'était impensable que dis-je, c'était une des rares choses qu'elle s'interdisait catégoriquement de faire. En fait, sa définition du mot «jamais» était d'être désagréable avec lui. De toute façon, tout ceci était loin, très loin de la situation actuelle car en ce moment même, les deux lycéens riaient de bon cœur.

Après avoir croqué dans sa pomme, délicieuse au passage, Honey fit un sourire défieur. Il voulait qu'elle mange, elle l'avait fait ! Mais lui, que ferait-il pour lui faire plaisir? Bah, rien ne pressait, et la jeune fille voulait éviter de se faire de faux espoirs constamment. Ainsi, elle se retint d'aller le taquiner, mâchant tranquillement son morceau de pomme et préférant attendre une réaction de celui qui lui faisait face. À sa surprise, elle n'eut pas à attendre longtemps.

En effet son ami vint lui pincer le nez, ce qui la sortit littéralement de ses pensées ou elle était depuis déjà un petit moment. Sous l'effet de la surprise, elle déserra l'éteinte de sa main sur son fruit qu'elle se vit se faire prendre. Toujours stupéfaite, elle ne réagit même pas, regardant d'un air absolument interloquée l'auteur de son étonnement. Elle resta ainsi un moment, la main toujours en l'air, comme si elle tenait une pomme invisible, fixant son ami sans aucune réaction.

Elle le suivit du regard lorsqu'elle le vit se lever pour passer de l'autre côté de la table, près d'elle. Alors que la petite était enfin en train de se rendre compte de ce qui s'était passé et donc de reprendre une attitude normale et de se venger, elle sentit la chaleur humaine près de sa joue et frémit lorsque les lèvres de Ryou vinrent frôler sa peau. Honey écarquilla grand les yeux, à la fois agréablement surprise et gênée. C'est alors qu'elle comprit qu'au lieu de le taquiner lui, c'était elle qui s'était fait avoir, et ce, royalement !

Le temps de reprendre son souffle, coupé depuis déjà quelques secondes et de reprendre le contrôle de son esprit tout chamboulé, la jeune fille le vit s'amuser avec sa pomme...Non attendez, SA pomme?! Ah oui c'est vrai que ça faisait déjà pas mal de temps qu'il lui avait prise. Oui bon, tout ce qui s'était passé après lui avait totalement fait perdre la tête. Il avait réussi son coup, chapeau bas. Elle tenta de récupérer son repas -ô combien consistant n'est-ce pas- au vol pendant qu'il la faisait sauter mais ne réussit pas.

Afin de la récupérer, elle était prête à tout, par exemple à lui rappeler que sans son précieux fruit, elle pourrait dépérir comme il lui avait fait remarquer. Mais elle pensait bien que le simple fait de faire les yeux de martyr, étant donné qu'elle savait très bien utiliser son visage enfantin en sa faveur, suffirait. Ainsi, elle s'apprêtait à user de cette technique infaillible quand elle sentit à nouveau le souffle de son ami près, très près d'elle. Et s'était ce souffle précisément qui faisait que le sien disparaissait soudainement.

« Si tu veux récupérer ta pomme… il faudra me passer sur le corps~… »

Bon, soit elle avait mal compris, voir même halluciné, soit il était sérieux et dans ce cas la, Honey pensait que par réflexe, elle aurait fait comme les fans hystériques lorsqu'elles croisent leurs idoles, c'est à dire hurler comme des attardées avant de faire un malaise à force de ne pas respirer à trop long terme. Actuellement, la jeune fille ne savait pas ce qui était le mieux. L'idéal serait bien sur qu'il ait bien dit cette phrase extrêmement troublante mais qu'elle ne réagisse pas de la sorte !

Sur le coup, elle savait que le plus important était de ne pas craquer et de rester le plus possible calme. Franchement, c'était une vraie torture ! Elle essaya de reprendre sa respiration le plus normalement possible. Alors qu'elle était sur le point de tenter de récupérer son bien, il le porta à sa bouche. Là, ce n'était plus de la torture, c'était bien pire ! Son pouls s'accéléra immédiatement, elle avait l'impression que le bruit des battements de son cœur dans sa poitrine était bien plus fort que tous les bavardages alentours et qu'on entendait que lui.

Elle était complètement déstabilisée mais essayait de ne pas le montrer. Ainsi, après quelques secondes qui lui parurent des années, elle réussit à esquisser un léger sourire qui heureusement lui fit totalement reprendre le contrôle d'elle-même. Ainsi elle put sourire sincèrement. Un sourire malin, provocateur, avec le regard qui allait avec. Honey se releva donc doucement, se rapprochant sensuellement de lui. Il voulait jouer? Lui faire tourner la tête? Bien, elle en ferait donc de même.

La jeune fille laissa balader ses main sur son torse, remontant lentement l'une d'elle jusqu'à son visage tandis que l'autre avançait toujours. Elle s'arrêta lorsqu'elle atteint sa joue et avança son visage de sorte à ce que leurs fronts se touchent et planta son regard dans le sien. Bien sur, elle exagérait tous ses mouvements volontairement histoire de se venger de ce qu'il lui faisait endurer. Oui, tout ceci n'était qu'un jeu.

« Qui te dit que c'est la pomme que je vais croquer?» lui avait-elle chuchoté. Puis elle se rapprocha encore « Je pourrais me tromper»

Sam 5 Nov - 17:29
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Il aimait beaucoup jouer, malgré son âge. En fait, il avait toujours voulu avoir une enfance normale, durant laquelle il aurait pu faire des conneries comme tous les autres enfants, mais il n’avait pas vraiment eu cette chance. Se faire il regrettait même d’être né parfois, tout simplement parce que dans l’orphelinat où il avait « vécu », il était le seul à n’avoir jamais rencontré ses vraies parents. Les autres enfants les avaient vu durant trois ou quatre ans, parfois même plus ! Alors il se sentait toujours un peu mis à l’écart, pour une raison inconnue. Et c’est pour cela que maintenant, il avait décidé de « jouer avec la vie ».

En ce jour, il prouvait qu’il aimait s’amuser avec le feu. La preuve, il était justement en train d’embêter la petite Honey, d’une manière assez étrange je l’avoue. Il la provoquait et souhaitait la faire puiser dans ses réserves, histoire de voir de quoi elle pouvait être réellement capable par moment. Pour l’instant, il fallait dire qu’il avait le dessus, les réactions de cette jeune fille n’étonnait pas trop le jeune homme, qui s’y attendait un peu. Mais il n’avait pas dit son dernier mot ! La voir rougir et se sentir gênée, ce n’était pas ce qu’il cherchait à première vue, il voulait plus que ça ! Il voulait voir sa vengeance.

Après le début de ses petits gestes taquins et provocateurs, il voulait voir ce qu’elle aurait fait s’il commençait à manger lentement sa petite pomme dans laquelle elle avait déjà croqué avant lui. Avec impatience, il restait dans l’attente de la prochaine réaction de la demoiselle. C’était amusant pour lui, de voir l’évolution des agissements d’une personne qu’il savait éperdument amoureuse de lui. Ou devrais-je dire, qu’il se doutait. Parce qu’elle n’avait pas vraiment dit ses sentiments d’une manière claire et plaisir du genre « Je t’aime » ou quelque chose du genre. Non, il s’en doutait juste.

Comment ? Et bien par sa façon de se comporter en sa présence. Quand elle est avec quelqu’un d’autre, elle peut vraiment se montrer peau de vache, tandis qu’avec lui elle est douce, calme, et même souriante ! En somme, il ne pouvait que s’en douter, c’est tout simplement ça. Il garde tout de même un peu de logique dans un coin de sa tête ! N’allez pas croire que c’est un véritable dépravé mental qui ne pense que par les poings ou encore par la bouffe ! Bande d’imbéciles !

Dans tous les cas, il cligna des yeux, une fois qu’il avait terminé son petit tour, il observa le changement de situation. En effet, une fois qu’elle eût esquissé un léger sourire, on aurait cru voir une toute autre personne, alors qu’elle semblait reprendre du « poil de la bête ». C’était bon signe dans un sens, car c’était tout ce qu’avait cherché le garçon depuis le départ : la provoquer et la pousser dans ses limites. Il ne lui restait plus qu’à espérer que cela ne parte pas trop loin tout de même, sinon il pourrait peut-être finir par le regretter.

Elle se rapprocha sensuellement de lui avant de balader ses mains avec tendresse sur son torse, musclé et chaud, une main ayant remonté à son visage pour s’arrêter sur sa joue. Et en prime, elle semblait faire en sorte de bien exagérer chacun de ces gestes… On pouvait voir de la malice, et même une lueur de provocation dans son visage. C’était intéressant, mais peut-être aussi un peu inquiétant, car si ça commençait à « partir en sucette », il risquait d’y avoir quelques problèmes entre les deux individus… Il espérait tout simplement que ça resterait dans le domaine du jeu.

Elle avait collé son front au sien, toute souriante, alors qu’elle commençait désormais à répondre à son jeu de provocation, provoquant à son tour par les paroles. Mine de rien, elle avait tout de même réussi à faire légèrement rosir les joues du jeune garçon, qui esquissa un léger sourire, plongeant également son regard dans le sien, entrouvrant les lèvres pour que son souffle s’abatte sur les lèvres d’Honey, un air taquin toujours visible sur son visage depuis le début de son petit « jeu ». D’ailleurs, un léger rire s’échappa de ses lèvres à ses mots : était-il possible qu’elle se trompe involontairement dans ce genre de situation ?

Bien sûr que non ! C’était justement ce qui le faisait rire et donc, dans un petit élan de taquinerie, il glissa l’une de ses mains sur une de ses cuisses, avant de poser tendrement ses lèvres sur son menton, l’embrassant légèrement, pour ensuite « sortir les crocs » et la mordiller au menton toujours. Bien sûr, il n’ira pas trop loin : il restera dans les limites du respectables et par conséquent, du jeu. Après tout, tout ceci n’était que pure mascarade, aucune « sincérité » ou autre, c’était juste dans le but d’embêter l’autre. Du moins, c’était ce que cela pouvait laisser penser.

« Essaie seulement de te tromper de cible, je ne demande qu’à voir ça ma petite ! »

Évidemment qu’il la provoquait, il voulait vraiment aller au bout de cette « attraction », qu’il trouvait fort plaisante qui plus est. Après ses mots, il commençant à caresser sa cuisse, plongeant son regard dans le sien en souriant toujours, l’air joueur, son regard s’égarant un peu sur ses lèvres, constatant qu’elles avaient l’air douce. Il y aurait bien goûté s’il n’y avait pas eu un si grand écart d’âge entre les deux êtres se trouvant à table. Mais, encore une fois, rien ne peut-être prédit : elle pouvait encore renverser la tendance en sa faveur et réussir à le séduire !

C’était à elle à bien s’y prendre. Dans son cas, histoire de la pousser un peu plus, il glissa sa main libre dans son dos pour l’attirer à lui, allant ensuite nicher son visage dans son cou et faire très lentement, et sensuellement, glisser le bout de sa langue sur la peau douce de son cou, voulant voir ce qu’elle aurait comme réaction à ce genre d’acte provenant de lui. Cela risquait d’être fort amusant, se disait-il, mais encore fallait-il qu’il ne tombe pas au piège lui-même dans son propre terrain de jeu ! Car oui, Ryou était avant tout un homme et il était tout aussi sensible que n’importe lequel des autres hommes à la beauté féminine !

Dim 6 Nov - 15:38
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 21

Voir la signature ?



"Je suis pas petite, c'est ce monde qui est trop grand !"
Et pis Ryousmiley c't'un roxxor sankyuu pour la sign ♥
Paroles : #FF33FF



Honey Shuichi
Cette journée était la preuve que tout peut changer très subitement. C'est vrai quoi ! Rappelons-nous le début de cette matinée : ennuyante. Pas la peine de s'étaler sur le sujet, ce simple mot voulait tout dire et expliquait avec beaucoup de détails l'occupation de la jeune fille. Et pourtant maintenant, Elle était bien; bien et avec lui que demander de plus? Ah oui, que cet instant dure encore et encore. Ben oui, Honey veut toujours en avoir plus, n'allez pas croire que, même à cet instant précis, elle ne désirait rien d'autre ! Bon là elle voulait juste que ça dure donc ce n'est pas vraiment quelque chose de très différent.

Après tout cela faisait très, très trèèès longtemps qu'elle ne s'était pas un peu détendue dans ce pensionnat. Qu'elle s'amuse de temps à autre avec quelques rares personnes à qui elle ne voulait pas à tout prix les pousser à bout, ça pouvait arriver. Mais brancher son sourire en non-stop et se sentir au mieux possible, c'était déjà plus rare pour ne pas dire quasi-impossible. La petite pensa alors que si ses journées ici étaient toujours comme celle-ci, cet endroit serait le plus beau du monde !

Elle repensa alors à son ancienne vie. Avant qu'on ne l'emmène à Tsukimori. Ça commençait à faire vieux tout ça ! En tout cas, même si elle pouvait avoir tout ce qu'elle voulait et faisait comme bon lui semblait en ce temps là, malgré l'argent et le pouvoir, cette grande période de son enfance n'était plus rien pour elle. En effet, elle ne se souvenait même pas du visage des membres de sa famille et ne cherchait pas à s'en rappeler d'ailleurs. Qu'importe tout cela, le passé est derrière.

La jeune fille fit disparaître ses pensées de sa tête et attendit la réaction de son ami suite à sa réponse plutôt osée. Ne l'ayant pas vu faiblir ne serait-ce qu'un instant depuis le début de ce petit jeu, elle fut surprise de le voir enfin rougir...Avant de vite se reprendre. Pas facilement intimidable ce grand garçon ! Il fera certainement moins le fier une fois que sa vengeance se sera abattue sur lui. Honey sourit lorsqu'elle le vit rire. Le voir heureux lui faisait un bien fou, contrairement à son habitude de toujours vouloir énerver tout le monde.

Puis elle essaya de s'imaginer ce qu'il allait bien pouvoir faire; se rétracter ou jouer encore un peu? Inutile de préciser ce qu'elle préférait tout de même ! Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir que déjà il répondit à sa provocation. Ses yeux étaient depuis bien longtemps plantés dans les siens, elle ne pouvait s'en détacher. Et malgré qu'elle ne voyait rien d'autre, elle ressentait absolument tout. Pour le moment, seul le souffle chaud de Ryou la touchait et lui faisait frissonner la peau. Soudainement elle sentit avec surprise une main se poser sur sa cuisse ce qui lui fit l'effet d'un électrochoc et ses yeux s'écarquillèrent. Il faut avouer qu'elle ne s'y attendait pas mais alors pas du tout ! Mais ne voulant pas laisser paraître sa surprise, elle se reprit vite. La jeune fille savait pourtant qu'il pouvait très facilement la déstabiliser mais elle essaya cependant de se convaincre de ne pas le laisser gagner.

Elle n'eut même pas le temps d'aller le taquiner à son tour qu'elle vit ses yeux se baisser et sentit de chaudes lèvres sur son menton. La petite fut surprise par cet acte, alors qu'elle pensait qu'elle pouvait le mettre mal à l'aise, il faut dire que c'était absolument tout le contraire. Et lorsqu'elle commença à sentir un léger mordillement, elle ne put s'empêcher de se demander jusqu'où il irait. En tout cas de son côté, Honey n'avait pas prévu ça du tout mais là, elle se vit contrainte de se rendre compte qu'elle ne maitrisait plus la situation. Pour le moment, le gagnant c'était lui.

Très lentement, elle fit tomber sa main qui se trouvait sur la joue de son ami sur son épaule qu'elle caressa. Il était vraiment temps quelle se reprenne. Puisqu'il avait l'air de vouloir avancer dans ce jeu, elle savait bien qu'elle avait tout son temps et pleins de façons de le surprendre et de le provoquer. Qu'il ne vienne pas se plaindre après, quand on joue avec une fille comme elle, on y perd des plumes. Et même si elle n'avait pas l'habitude de se comporter ainsi, elle savait de quoi elle était capable. Bon pour tout vous dire, elle ignorait plutôt que quoi elle était incapable mais essayait tant bien que mal de se fixer des limites. Voilà, sa contre-attaque arrivait. Pourtant, encore une fois il la devança.

«Essaie seulement de te tromper de cible, je ne demande qu’à voir ça ma petite ! »

Au lieu de déstabiliser la jeune fille, cette phrase éveilla en elle une forte envie de le pousser à bout puisqu'il «ne demandait qu'à voir ça». Pauvre de lui, il ne savait pas la bêtise qu'il venait de faire. En tout cas maintenant c'était trop tard, Honey ne se gênera pas pour le rendre complètement fou ! Peut-être que suite à ce qu'il a pu voir de ses réactions, il pense qu'elle n'est pas une grande menace question provocation. C'est comique. En même temps, venant d'une petite fille comme elle, qui pourrait s'en douter? Personne. Eh bien il est temps de lui apprendre qu'elle n'est pas une petite gamine !

Pourtant au lieu de «l'attaquer» directement, elle ne fit rien à part le fixer et presser doucement son épaule. Non cette fois, elle voulait voir ce dont lui il était capable, voir s'il oserait jouer de lui même. C'est lorsqu'elle sentit une main dans son dos la pousser qu'elle comprit que oui, c'était lui qui voulait jouer sans même qu'elle ne fasse quoi que se soit. Souriante, elle se laissa porter en avant et posa un genou sur sa cuisse pour ne pas lui tomber littéralement dessus et posa à nouveau ses petites mains sur son torse mais à part ça, elle ne fit rien et se laissa faire.

Lorsqu'il vint poser sa tête dans le cou de la jeune fille, celle-ci frémit légèrement à son contact et ferma les yeux pour rester le plus impassible possible. Sa main remonta seule jusqu'à la nuque de Ryou et lorsqu'elle sentit sa langue se déplacer sur son cou, elle s'amusa à lui frôler sa nuque de ses doigts, histoire de ne pas être la seule à tressaillir. Puis pour ne pas s'abandonner à lui et montrer qu'elle gardait le contrôle, elle le repoussa doucement avec sa main qui était restée sur son torse jusqu'à ce qu'il touche le dossier de sa chaise et le regarda avec un sourire malin.

C'était à présent son tour de s'amuser et cette fois-ci elle ne le laisserait pas la surprendre. Elle baissa les yeux vers sa main qui fourmillait sur son torse puis elle s'arrêta un instant et la retira pour constater que cette dernière était glacée, tandis que son autre main lui caressait toujours la nuque. Honey enroula alors ses bras autour de son cou et glissa ses doigts dans le dos de son ami, «pour les réchauffer sous la chemise» et se blottit à son tour dans son cou en fermant les yeux et en s'amusant à lui souffler sur la peau. Cela faisait un moment déjà qu'elle ne souriait plus, voulant lui faire croire qu'elle ne le provoquerait plus. Elle resta quelques instants ainsi, sans bouger puis releva vivement la tête et lui mordit le lobe de l'oreille en rigolant et relevant les yeux vers ceux de Ryou. Elle ne lâcha prise qu'au bout de quelques secondes avant de le regarder tout sourire et de s'avancer pour lui embrasser la joue. Pour le moment, elle avait réussi à rester dans des limites. Selon ce qui suivra, on verra bien combien de temps ses limites dureront. Fière d'elle, elle déclara:

«Oups, trompée !»

Jeu 10 Nov - 14:13
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
C’était une journée ennuyante à la base, à cause des cours et bien d’autres choses… Il fallait l’avouer, Ryou n’aimait pas les cours et détestait encore plus le fait qu’il était obligé d’écouter les mêmes conneries jour après jour, déjà depuis plus de trois ans en fait… C’était barbant au point d’en mourir… Mais il était malheureusement obligé de supporter ce calvaire… Et bien tant pis ! Il essayera au moins de passer en sixième, s’il arrivait néanmoins à trouver la motivation on ne sait où. C’était justement ce qu’il n’avait pas : la motivation de suivre des cours encore durant trois ans.

Et oui, à ce rythme, il serait encore à l’école à vingt-cinq ans ! Il était peut-être temps qu’il se décide à s’appliquer un peu plus, je crois… M’enfin soit, ce n’était pas ce dont à quoi il devait penser actuellement : il était en bonne compagnie et avait enfin trouvé un moyen de s’amuser un peu dans cette journée ! En effet, Honey était la personne qui venait d’illuminer littéralement sa journée ! D’ailleurs, il ne s’attendait pas du tout à ce que cela soit elle justement, qui vienne le rendre de bonne humeur après un si mauvais début de journée.

Quoi qu’il en soit, il était totalement plongé dans son jeu, s’amusant à la faire tressaillir. En effet, sa langue se mouvait avec sensualité contre la peau douce de son cou, tandis qu’il sentait une main dans sa nuque, ou plutôt les bouts des doigts de cette main venir le titiller légèrement, ce qui le faisait bien évidemment frissonner étant donné qu’elle avait les mains froides et lui, le corps chaud. Un véritable radiateur vivant, ce petit Ryou ! Enfin, petit… On se comprend n’est-ce pas ? Il était sans doute l’élève le plus âgé de l’établissement, à mon avis…

Mais alors qu’il s’apprêtait à se rendre un peu plus « joueur », il fut repousser par la seule main de la demoiselle, jusqu’à ce qu’il touche finalement le dossier de sa chaise, la fixant en souriant. Il avait également constaté qu’un sourire malin s’était dessiné sur son visage, ce qui rendait le garçon encore plus intéressé par la situation ! Il voulait voir jusqu’où elle pourrait aller, jusqu’où il pourrait aller dans ses limites… Voir les progrès qu’on y faisait petit à petit, à essayer de la faire franchir ses limites… Il avait encore du travail, mais il était patient !

Il constata que cette dernière avait envie de réchauffer ses mains, mais selon lui, cela ressemblait plus à prétexte pour pouvoir l’enlacer et en même temps avoir ses mains sous sa chemise… Ce n’était que son point de vue évidemment, mais il cela ne semblait pas le déranger, bien au contraire, il se laissa même totalement faire, fermant les yeux, tout en ayant constaté qu’elle avait arrêté de sourire depuis déjà quelques instants. Abandonnait-elle déjà le petit jeu ? Mais quel dommage ! Lui qui avait justement envie de voir ce dont elle était capable…

Et bien non ! Il s’était totalement fait avoir ! Une fois qu’il eut poussé un léger soupire à peine audible, il fut surpris de sentir la demoiselle venir lui mordre le lobe de son oreille. Il tressaillit, et rouvrit les yeux avant de la regarder du coin de l’œil, à la fois surpris mais aussi –étrangement, ravi. Elle n’avait pas abandonné ! Voilà une bonne chose qui allait lui redonner un petit coup de booste. Elle fini par le lâcher au bout de quelques secondes, avant de lui embrasser la joue pour finalement sortir le petit « trompée » qui allait parfaitement avec ce qu’elle avait dit tout à l’heure.

« Hmm… Je ne me serais pas attendu à cela, tu m’as bien eu… Mais, est-ce tout ce dont tu es capable ? »

Le teint de ses joues s’était légèrement empourpré, mais il essaya de rester calme, alors qu’il afficha un tendre sourire avant de lentement la porter et la faire s’asseoir avec délicatesse sur ses genoux, la fixant longuement d’un air taquin. Pour lui, le jeu ne faisait que commencer, ce qui le motivait encore plus que ce qu’il n’était au départ de l’arriver de la gente dame. Il était temps pour lui de se dévoiler un peu sous un autre jour… Sans pour autant sortir de sa véritable personnalité, évidemment ! D’un air calme, il glissa lentement une main sous son haut pour la glisser sur la peau douce de son dos.

Non sans hésiter un peu, il glissa sa seconde main sur l’une de ses cuisses qu’il commença à caresser, tout comme son dos, le tout avec une délicatesse inégalable. De plus, ses mains étaient assez chaudes, alors le contact avec la peau froide de cette belle jeune fille le faisait également frissonner, sans pour autant le vouloir à la base, mais bon. Ensuite, très lentement, il ferma les yeux pour aller embrasser longuement son cou, remontant lentement.

Petit à petit, il se rapprochait de son menton, qu’il ne pu s’empêcher de « croquer » tendrement évidemment. Il n’allait pas non plus lui arracher le menton comme ça, juste pour « s’amuser », ce ne serait vraiment plus drôle dans ce cas ! Il resta un petit moment au niveau de son menton, avant de finalement glisser ses lèvres un peu plus haut : à savoir au coin des lèvres. Non, il n’allait pas l’embrasser ! Enfin, peut-être pas pour l’instant, il restait à voir si elle arrivait à l’inciter à le faire… Pour l’instant il allait se contenter du coin des lèvres.

Il y resta un petit instant, les yeux fermer, histoire de la provoquer un peu plus, pour finalement faire lentement glisser le bout de sa langue sur ses propres lèvres avec sensualité, relevant son regard vers le sien pour aller apposer son front au sien, un sourire accrocher à son visage. Ses caresses continuaient d’ailleurs, tandis qu’il remonta sa main qui se trouvait dans le bas de son dos, pour la glisser dans sa longue chevelure, tout en laissant l’autre sur sa cuisse, voulant désormais voir de quoi elle serait capable après ce qu’il venait de faire.

« J’espère que tu es bien installée, en tout cas… » Avait-il dit avec ironie.

Ven 11 Nov - 12:33
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 21

Voir la signature ?



"Je suis pas petite, c'est ce monde qui est trop grand !"
Et pis Ryousmiley c't'un roxxor sankyuu pour la sign ♥
Paroles : #FF33FF



Honey Shuichi
Totalement heureuse de sa réussite et pensant avoir bien réussi son petit effet de surprise, Honey se demandait maintenant et comme à chaque fois quelle serait sa réaction. Il faut dire que jusqu'ici, il avait réussi à la surprendre à chaque fois, pourtant, cette petite n'était pas du genre à se faire avoir ! Mais bon il faut croire que même là, il y avait des exceptions, c'est fou quand même...Non?

Si, cherchez pas. Quoi qu'il arrive, la jeune fille n'était pas seulement satisfaite de sa réussite, mais bien de tout ce qu'il s'était passé depuis le début. Si on lui avait dit ce matin en se levant qu'elle aurait un moment si privilégié, elle en serait presque allée en cours ! Oui bon, presque faut pas rêver non plus quoi. Bref, là n'est pas la question, parler de cours dans un moment pareil c'est...enfin on se comprend, c'est un peu l'erreur dans le tableau ou l'insecte dans le muffin comme elle le dirait.

Passons car ce qu'elle voulait maintenant, c'est de voir la suite, que les dés soient relancés, que la partie continue, que le jeu progresse. En tout cas, elle avait déjà réussi à voir dans le regard de Ryou qu'il avait ne s'y était pas attendu, c'était déjà ça de gagné ! Va savoir maintenant ce qu'il en pense vraiment ! À ce moment là, il faut avouer qu'elle aurait bien aimé savoir à quoi il s'était attendu, et si les limites qu'elle s'était imposée étaient justes.

«Hmm… Je ne me serais pas attendu à cela, tu m’as bien eu… Mais, est-ce tout ce dont tu es capable ? »

Honey resta un instant muette. Se plaignait-il du fait qu'elle ait été trop gentille? En tout cas c'était ce qu'elle comprenait ! Bien sur que non, elle était capable de plus, beaucoup plus. Malgré elle, elle se sentait perdue. Perdue car elle ne savait pas jusqu'où elle avait le droit d'aller si l'on puis dire. Ainsi elle prit la décision de ne rien faire pour le moment, simplement attendre de voir jusqu'où lui il irait, elle s'adapterait ensuite.

Heureusement elle n'eut pas a attendre bien longtemps. En effet, elle fut rapidement «assise de force». Expression qui n'allait bien sur pas avec ses pensées. Comme si c'était contre sa volonté ! Ça serait mentir, franchement. Elle se contenta simplement de lui sourire et de le fixer longuement. Inutile de vous dire qu'elle ne put pourtant pas s'empêcher de tressaillir lorsqu'une chaude main vint lui caresser le dos, suivie d'une autre sur sa cuisse. Ce contact chaud lui faisait un bien fou, elle qui avait l'habitude d'être aussi froide extérieurement qu'intérieurement.

Puis elle le vit s'approcher doucement de son cou et sentit ses lèvres le longer de bas en haut. Et comme quiconque l'aurait fait, elle le tendit pour «allonger le trajet» en souriant. Elle qui était très chatouilleuse ne put s'empêcher de rire sans pour autant lui demander d'arrêter. Une fois qu'il eut embrassé chaque recoin de son cou, la petite en frissonna de plaisir en comprenant qu'il continuait de remonter doucement pour venir lui mordiller le menton une seconde fois, ce qui l'amusa.
Seulement, il réussi une fois encore à la surprendre en remontant jusqu'à ses lèvres, ce qui l'a fit se raidir instantanément. Bien sur, ce n'était pas vraiment les lèvres, juste un coin mais cela surprit tout autant la petite. Elle essaya de croiser son regard pour comprendre mais Ryou avait les yeux fermés et n'avait pas l'air de vouloir bouger. Elle les ferma à son tour pour essayer de résister à l'envie de légèrement tourner la tête «accidentellement», ce qu'elle arriva à faire. Ainsi, il avait définitivement fixé le niveau de la suite du jeu. Voilà qui allait être amusant...

Finalement, elle put enfin apercevoir son regard une fois que leurs deux fronts se retrouvèrent à nouveau accolés. C'était un regard magnifique dans lequel elle se perdait à chaque fois, sans compter ce tendre sourire affiché sur son visage. Le tout accompagné de douces caresses qui faisaient fondre la jeune fille.

« J’espère que tu es bien installée, en tout cas… »

Honey eut un sourire malicieux et vint s'amuser avec le col de sa chemise. Elle savait que maintenant même si elle se mettait encore des limites, celles-ci ne seraient que très légères et qu'il venait de briser quasiment toutes les barrières qu'elle s'était mises. Autant dire qu'à présent, leur jeu serait d'un tout autre niveau. Un niveau ou elle espérait pouvoir enfin le faire chavirer.

« Oh eh bien, y'a pire...»

Ainsi elle eut brusquement envie de masser ses épaules carrées, elle glissa donc ses mains sous sa chemise qui malheureusement s'averrait juste à sa taille ce qui l'empêchait de pouvoir effectuer un massage digne de ce nom. Elle regarda donc le premier bouton attaché, -car ceux du dessus ne l'étaient pas- avec un air boudeur. Puis elle plongea en avant et attrapa ce fameux bouton avec ses dents avant de l'arracher d'un coup sec puis de regarder l'ancien propriétaire du petit bout de plastique avec un grand sourire.

Elle le glissa dans sa poche qu'elle tapota avant de passer à nouveau ses mains sous sa chemise, les remontant jusqu'au épaules qu'elle se mit à masser. Étrangement, cela la détendit et elle alla poser sa tête dans le creux de son cou. Voulant lui rendre ce qu'il lui avait fait précédemment, elle se mit à doucement faire balader sa langue su sa peau chaude en appuyant son corps contre le sien. Au fur et à mesure, ses yeux commencèrent à se fermer, complètement calme.

Elle se rappela pourtant soudainement que ce qu'il voulait au départ, c'était de voir ce dont elle était capable. Ainsi, elle se redressa vivement, un sourire taquin dessiné sur son visage d'enfant et décida de laisser ses mains se balader ou bon leur semblait. Avant tout, elle alla les poser sur ses yeux, l'incitant à les fermer et les fit retomber sur ses cuisses avant de les remonter très doucement.

«Fermes tes yeux» lui chuchota-t-elle.

Avec beaucoup de délicatesses, ses mains se glissèrent encore sous sa chemise et sillonnèrent sur son torse, le frôlant du bout des doigts, allant un peu partout. Enfin, tout aussi doucement, elle les retira et vint les placer sur ses épaules avant de s'avancer avec une extrême lenteur. Alors que leurs lèvres n'étaient plus qu'a quelques millimètres, Honey souffla légèrement sur celles qui lui faisaient face. Ses petites mains remontèrent, suivant un chemin invisible, montant jusqu'au haut de sa tête ou elle s'amusa avec ses cheveux noirs. Voulant vraiment voir quelle serait sa réaction, la petite se risqua à aller frôler ses lèvres, juste un peu,un instant, les yeux fermés.

Dim 13 Nov - 18:58
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Il avait fait en sorte qu’elle soit correctement installée sur ses genoux, afin qu’elle soit plus proche de lui pour qu’il puisse ainsi encore l’embêter un peu plus, mais aussi pour essayer de la pousser à bout un peu plus facilement. Il est vrai qu’une fois que la belle se trouve dans les bras de l’homme, il était déjà plus simple de se jouer d’elle –même si ici ce n’était pas se jouer d’elle, mais jouer avec elle- que lorsqu’elle se tient debout à nos côtés. Dans le cas de Ryou, il savait qu’il avait besoin de l’attirer un peu plus dans l’émaille de son filet.

Ce qu’il faisait à première vue, à la perfection ! En effet, en plus d’allier tendresse et sensualité, il faisait en sorte de pouvoir la séduire rien que par de petits gestes qui n’étaient que très simples à ses yeux. Quoi qu’il en soit, cela avait un effet certain sur la demoiselle, alors autant en profiter au maximum histoire de la faire chavirer de plus en plus. Il avait l’intention aussi de voir où allaient s’arrêter ses limites, peut-être qu’avec un peu de chance, il ne tarderait pas à le découvrir… Du moins, c’était ce qu’il espérait !

Elle était plus coriace qu’elle n’y paraissait, cette petite ! En effet, après tout ce qu’il avait déjà osé lui faire, elle semblait en garder quelques unes, ce qui dans un sens décevait le jeune homme… Mais ce n’était pas pour autant qu’il perdait espoir ! Il attendait de voir la suite des évènements et surtout le nouveau comportement qu’adopterait cette jolie fille en sa compagnie actuellement. Après lui avoir demandé si elle était bien installée, elle lui avait répondu qu’il y avait pire. C’était déjà ça, au moins elle n’avait pas mal à ses fesses, c’était le moins que l’on puisse dire.

Cependant, il remarqua que son expression faciale avait légèrement changé et qu’elle était plus malicieuse encore que tout à l’heure. Est-ce que cela était bon signe ou non ? Et bien il n’allait pas tarder à le savoir. Elle jouait avec le col de sa chemise, tandis que lui regarda ses fines mains faire, souriant légèrement à son tour. Pourquoi ne pas se laisser faire un petit instant ? Il voulait voir si elle serait capable de lui faire tourner la tête et –si c’était le cas-, peut-être qu’il finira par en pincer pour elle, qui sait !

Elle venait d’essayer de toucher ses épaules, mais comme sa chemise était pile à sa taille, elle semblait être déçue. Cela se voyait à son air boudeur d’ailleurs ! C’était assez mignon à voir qui plus est, m’enfin soit. La suite ne fit que rougir le garçon, qui la regarda arracher avec ses dents le bouton qui était resté fermé, plus bas. À la fois surpris mais aussi légèrement « gêné », il la fixa longuement avant de voir qu’elle garda son bouton dans sa poche, comme si c’était un trésor qu’elle avait durement gagné.

Finalement, il souri, attendant de voir la suite et d’enfin sentir ses mains sur ses épaules, la laissant totalement faire. Elle commença à les lui masser, ce qui ne fit que le détendre un peu plus, mais lorsqu’elle glissa sa langue dans son cou, il eu le simple réflexe d’allonger la distance en tirant légèrement sa tête en arrière, tandis qu’il continuait de sourire. Il se sentait étrangement bien, mais n’en laissant rien apparaître sur son visage, afin qu’elle essaie d’aller plus loin. C’était assez taquin tout de même… Mais elle était calme et c’était légèrement décevant pour le garçon qui voulait en voir « plus ».

Mais un court instant suffit pour constater un changement radical chez la demoiselle, qui lui avait demandé de fermer les yeux. Il s’exécuta sans rien dire, voulait avoir droit à ce qu’il attendait depuis un instant déjà. Il commença à tressaillir lorsqu’il sentit les bouts des doigts de la demoiselle commencer à lui effleurer le torse avec délicatesse. Finalement sur ses épaules, elle souffla lentement sur ses propres lèvres ce qui commençait à le faire rougir un peu plus que tout à l’heure, tandis que finalement, elle semblait s’amuser avec ses cheveux. Il ne pu s’empêcher de sourire, mais sentir ses lèvres frôler les siennes le fit légèrement bouillir, alors qu’il déglutit légèrement.

Comment devait-il réagir ? Il ne le savait pas trop, mais au final, il voulu reprendre le dessus et glissa ses mains chaudes sous son haut, pour lui caresser lentement le dos, gardant les yeux fermer un instant, mais plutôt que de l’embrasser, il laissa le bout de sa langue s’aventurer sur les lèvres de la demoiselle avec douceur, les touchants avec une délicatesse exemplaire. Bien évidemment, il n’allait pas se laisser avoir aussi simplement et finit par rouvrir les yeux afin de plonger son regard dans le sien.

« Il en faudra un peu plus, si tu veux obtenir un baiser. »

Avait-il dit d’un air tendre et à la fois sérieux. Et oui, il n’était pas du genre à embrasser à tort et à travers, bien au contraire ! Il referma ses yeux un instant, avant d’approcher ses lèvres des siennes, mais non, il ne l’embrassa pas, il se contenta de lui mordiller tendrement la lèvre inférieur, alors que lentement, il fit lentement passer l’une de ses mains –toujours sous son haut- sur son bas ventre qu’il caressa du bout des doigts, souriant d’un air qui se voulait malin.

Lui aussi voulait lui faire tourner la tête, sans doute tout autant qu’elle voulait le faire pour lui ! Peut-être un peu moins, cependant. Dans tous les cas, il s’amusait et le montre, tandis que ses yeux se rouvrirent lentement pour se perdre dans son regard, finissant par lâcher lentement cette lèvre pour glisser sa langue sur ses propres lèvres, avec sensualité, comme s’il venait tout juste de manger en fait. D’ailleurs, lui qui avait envie de manger au départ, et bien il faut dire qu’il n’avait plus du tout envie de perdre son temps à se remplir l’estomac !

Au contraire, il voulait continuer à jouer, ce qu’il faisait donc actuellement, tandis qu’il glissa sa main autrefois dans son dos, dans sa longue et douce chevelure, lui faisant approcher son visage du sien, sans pour autant essayer de lui faire approcher de trop près. Il se contenta d’aller remonter son autre main sur l’une de ses joues qu’il caressa, glissant finalement son index sur ses fines et douces lèvres, souriant doucement en les caressant avec sensualité, son doigt ayant pris la place de sa langue tout à l’heure. Et oui, un doigt peut jouer ce genre de rôle !

« Essaie donc de me donner envie… De t’embrasser, Honey-chan~. »

Sam 19 Nov - 21:24
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 21

Voir la signature ?



"Je suis pas petite, c'est ce monde qui est trop grand !"
Et pis Ryousmiley c't'un roxxor sankyuu pour la sign ♥
Paroles : #FF33FF



Honey Shuichi

La petite était plutôt contente d'elle jusqu'à maintenant. En effet, elle avait eu le plaisir de le sentir détenu durant son massage, puis la grande satisfaction de l'avoir vu, même si cela n'avait pas duré bien longtemps, assez gêné suite à l'épisode du bouton arraché, en voilà une «bonne nouvelle» ! Ben oui, bonne nouvelle puisque jusqu'ici, c'était totalement l'inverse ! Mais elle était bien décidée à ce que ça ne le soit plus très longtemps.

Son seul vrai regret maintenant, était de s'être un peu trop approchée si l'on puis dire. Elle se demanda alors comment il allait pouvoir réagir et espérait que cela ne gâcherait pas tout ce qui c'était passé précédemment. A sa grande satisfaction, ne nous le cachons pas, elle sentit des chaudes mains glisser sur son dos suivies par une langue baladeuse sur ses lèvres.

Naturellement, elle ne put s'empêcher de sourire puis de lâcher un soupir de soulagement, qui ne l'aurait pas fait en ses circonstances? Alors doucement, très doucement, la jeune fille réouvrit ses yeux et arrêta de jouer avec les cheveux de Ryou. Son sourire s'accentua lorsque son regard croisa le sien. Comme à son habitude, elle gardait son regard malin, même si certains le pensent enfantin.

« Il en faudra un peu plus, si tu veux obtenir un baiser. »

Honey qui avait formellement décidé de se reprendre ne se laissa pas perturber mais rit légèrement. Était-ce une invitation à continuer dans cette voie? Peu importe, c'était comme ça qu'elle le voyait et donc, qu'elle l'interpréterais. Déjà que réfléchir n'était pas son fort, mais dans des conditions pareilles, si près de celui qu'elle convoitais depuis longtemps, réfléchir devenait impossible, tout simplement ! C'était comme...Lui demander de ne plus jamais taguer de smileys, la bonne blague !

À nouveau lorsqu'il entreprit de s'approcher pour lui mordiller la lèvre et venir lui caresser le ventre, la petite ne se laissa nullement intimider et sourit seulement. Puis se rendant compte qu'elle était en train de s'abandonner à lui, elle remonta ses mains qu'elle plaqua sur ses joues avant de céder à la tentation de recommencer à jouer avec une mèche noire de Ryou. Lorsqu'il la lâcha «enfin» pour la regarder à nouveau, elle lui lança un regard défieur.

Pour la jeune fille qui n'avait pas l'habitude d'être provocatrice, se retrouver devant celui qui fait battre son coeur et qui lui demande en sous entendu qu'elle obtiendra ce qu'elle veut si elle l'est, autant dire que la situation était plutôt compliquée et il lui était difficile d'arriver à tenir tête si l'on peut dire à quelqu'un comme lui, qui, juste en lui souriant pouvait la faire totalement craquer. Mais c'est justement dans ses conditions qu'elle savait que tout se jouait car elle ferait tout ce qu'il pouvait lui demander, le tout dans la seconde suivante. C'était bien le seul à qui elle pouvait «obéir» !

Leurs visages se rapprochèrent encore et elle n'y était pour rien. Son sourire de gamine toujours fixé sur son visage déjà fortement allongé s'étira encore plus lorsque ses mains qui lui paraissaient immenses comparées à celles d'une petite fille plus jeune qu'étaient les siennes vinrent se placer sur ses joues et que l'une d'elles vint se placer sur ses lèvres et s'y balader. Cela ne la perturbait en rien, cela l'amusait juste. Après tout ce temps, elle avait réussi à faire de ce jeu autre chose qu'une façon de se provoquer dans l'unique but de faire craquer l'autre. Maintenant, c'était la même chose, mais en plus amusant. Il faut croire que son côté adolescente avait repris le dessus !

« Essaie donc de me donner envie… De t’embrasser, Honey-chan~. »

Malgré son assurance acquise tout récemment, elle ne put s'empêcher de tressaillir suite à cette phrase. Franchement, comment pouvait-il réussir si facilement à lui faire perdre tout contrôle?! Il y avait de quoi s'en arracher les cheveux ! Histoire de se reprendre le plus rapidement possible, elle alla croquer doucement le doigt qui passait par là mais le relâcha assez rapidement, son instinct d'enfant lui ordonnant de se comporter comme tel, le tout en rigolant.

«Qui te dit que c'est ce que je veux, ne?»

Ainsi elle se recula légèrement et se tourna vers la table pour rapprocher le plateau et enfoncer son doigt dans la purée. Puis elle se remit face à lui et écrit sur son cou à l'aide de la mixture jaunâtre le mot «mine» en disant à voix haute chaque lettre qu'elle écrivait histoire qu'il sache ce qui se passait sur son cou devenu une feuille à dessin. Elle conclut en criant «point», en faisant un sur ses lèvres.

C'est alors qu'elle s'approcha de manière féline jusqu'à son texte qu'elle se mit à lécher doucement, en s'amusant à le chatouiller, une vraie gamine je vous dit ! Lorsqu'elle eut fini, elle se redressa, planta son regard dans le sien et, très lentement, vint lécher le dernier point de purée restant. Bien sur elle ne faisait pas ça dans le but de manger quelque chose, comme on peut s'en douter. À dire vrai, elle ne savait même pas pourquoi elle avait fait ça ! Ne sachant vraiment pas ce qu'il attendait et n'étant pas habituée à cet extrême si l'on peut dire, la petite à décidé de tout simplement ne pas réfléchir et agir directement.

Ainsi, alors qu'elle redescendait sa main vers sa poche, Honey sentit son marqueur et, malgré tous les efforts, elle ne put s'empêcher de le sortir vivement. Une fois l'arme sortie, elle retira le bouchon à l'aide de ses dents et vint écrire le mot noté précédemment à la purée au même endroit, en concluant par un sublime smiley, son cher logo. Bien, sûr, elle savait que ce comportement n'était pas celui attendu mais c'était plus fort qu'elle, après tout elle n'a que 15 ans !

Ainsi ne voulant pas montrer le fait qu'elle était un peu perdue, elle vint poser à nouveau son front contre le sien, remontant ses mains sur ses joues qu'elle se mit à caresser, fermant peu à peu ses yeux pour venir lui mordre à son tour sa lèvre inférieure . Lorsqu'elle ouvrit ses yeux, elle planta dans celui de Ryou un regard malin et amusé et afin de vraiment passer inaperçue, la petite lui lança d'un air taquin :

«Mais puisque tu en meurs d'envie...»

Elle s'interrompit, laissa quelques secondes s'écouler et rit légèrement en voyant son oeuvre sur son cou qu'elle vint timidement griffer en ronronnant. Et oui, c'était «le sien», c'est tout ! Mais l'acte de propriété ne lui était pas encore décerné, pas encore patience...Enfin patience, vite fait parce qu'elle ne l'était pas et voulait tout, tout de suite ! Elle se rapprocha de son oreille et lui chuchota :

«...Alors je vais devoir faire un effort»

Sam 26 Nov - 12:07
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Il voulait s’amuser, mais espérait également qu’il réussisse à se contrôler, surtout que son vis-à-vis était une jeune demoiselle d’à peine quinze ans, ce qui était déjà fort jeune pour quelqu’un comme lui… Bon après, s’il avait vingt-cinq ans et elle vingt ou même vingt et un, cela pourrait aisément « passé », mais lorsqu’on est encore en dessous de l’âge auquel on devient majeur, c’est tout de suite plus compliqué si je puis dire. Enfin, quoi qu’il en soit, Ryou ne voulait pas la rendre triste en lui laissant penser qu’elle pourrait peut-être avoir le droit de sortir avec lui… Enfin, peut-être que d’ici quelques temps elle arrivera à le faire craquer…

Cela restait à voir pour être honnête. Certes elle réussissait avec brio à le faire rougir de temps en temps, mais elle n’avait pas encore réussi à lui faire battre le cœur plus vite que ce qu’il ne battait actuellement. Elle était douée, mais il en fallait encore plus pour l’impressionné. Il avait prit les choses en mains durant quelques instants, histoire de lui donner envie de se lancer un peu plus dans ce petit jeu de séduction qu’était le leur… Et à première vue cela semblait marcher à la perfection ! Enfin, c’était ce qu’il pensait évidemment, peut-être que dans la tête de la demoiselle c’était loin d’être ça…

Mais alors qu’il venait tout juste de la provoquer, elle prit son doigt entre ses dents pour le « croquer ». Bien sûr elle ne le garda que très peut de temps en sa possession. Avait-elle peur de lui faire mal ? Non, quand même pas ça… Elle répondit à sa petite provocation en lui disant que ce n’était peut-être pas ce qu’elle voulait… Mouais, très peut crédible en fait à ses yeux. C’était tout du moins son avis personnel, évidemment, tout le monde peut avoir son propre point de vue des évènements après tout !

Regardant ensuite la demoiselle agir, il la vu tremper son doigt dans la purée pour ensuite écrire dans son cou quelque chose, sans qu’il ne puisse vraiment voir ce qu’elle était en train d’écrire en fait. Il n’avait pas une vue qui s’étendait sur un rayon de 360 degré non plus ! Mais le fait qu’elle répétait chacune des lettres du mot qu’elle était en train d’écrire lui fit bien rapidement comprendre ce qu’il se tramait là. « Mine », c’était le mot qu’elle avait écrit. Elle termina le tout en posant un « point » sur ses lèvres, ce qui fit légèrement rire Ryou, évidemment.

Dans un élan félin et élégant, le garçon observa la fille s’approche sensuellement pour finalement glisser sa langue là où son doigt avait laissé des résidus de purée pour en former un mot, tandis qu’il lui offrit son cou tout en fermant les yeux, ne pouvant s’empêcher de rire un peu sous les légères chatouilles que cela lui procurait. C’était assez agréable qui plus est, il devait l’avouer ! Mais il ne souhaitait pas non plus tomber dans son jeu en premier ; il voulait prouver à la demoiselle qu’elle était sa victime et non l’inverse.

Soudainement, alors qu’il pensait qu’elle en avait fini, il la fixa dans les yeux, tout comme elle le faisait, pour ensuite rougir un peu plus lorsqu’elle vint lécher le dernier point qu’elle venait tout juste de laisser sur ses lèvres. Évidemment, elle avait réussi à faire durer les rougeurs un peu plus longtemps qu’avant, ce qui le mettait un peu mal à l’aise, il ne voulait pas non plus qu’elle se rende compte qu’elle avait réussi à le gêné un tant soit peu.

C’était un grand garçon ! Et le fait de rougir pour si peut l’embêtait légèrement, ce qui dans un sens était vraiment logique, selon moi évidemment. Mais la suite surpris énormément le jeune homme qui ouvrit grand les yeux lorsque cette dernière sortit une arme des plus redoutables : le marqueur ! Il était temps pour cet homme –toujours à l’école, ironie du sort- de se faire taguer le cou par la petite diablette… C’était tout du moins ce qu’il pensait. Mais cette pensée fut très rapidement confirmée lorsqu’elle vint écrire dans son cou un mot… Il se doutait évidemment qu’il s’agissait ce fameux mot qu’elle avait écrit précédemment.

Après ce petit instant « euphorique », elle vint coller son front au sien pour le fixer dans les yeux d’un regard malin, tout en lui mordillant la lèvre inférieur comme il l’avait fait précédemment. Il commençait à sentir la gêne monter d’un niveau, ce qui le faisait un peu plus rougir. De plus son marqueur semblait être indélébile, du coup il aurait du mal à faire partir ça de son cou… Bon bah tant pis ! Il séchera le reste de l’après-midi pour essayer de faire disparaître une bonne fois pour toute cette marque qu’elle avait laissé.

Quoi qu’il en soit, il était bien décidé à se reprendre en main et la faire chavirer à nouveau, mais de quelle façon pourrait-il y arriver ? Il n’avait pas l’intention de répéter les mêmes actes encore et encore… Et puis sa petite phrase semblait le déranger un peu… Comme si c’était un baiser qu’il désirait ! Namého ! Il va lui montrer qui d’eux deux en avait le plus envie, tout simplement ! Mais avant d’agir, il souhaitait voir ce dont elle était capable… Et bien elle le provoqua juste par la parole à nouveau… C’était simple mais efficace…

Et bien c’était désormais son tour et sa plus attendre, d’une main, il lui fit presser le haut de son corps contre son torse, allant ensuite hisser son visage dans son cou pour ensuite l’embrasser avec tendresse et ce, lentement, tandis que son autre main alla s’aventurer dans sa longue et douce chevelure, comme pour la faire tressaillir, mais il savait que cela n’allait pas être suffisant, et il comptait se montrer un peu plus joueur que ce qu’il n’était depuis le début ! C’était son but et il comptait bien y arriver !

Après avoir embrassé son cou, il voulu l’embêter un peu plus, allant donc lentement lui mordiller le lobe de son oreille, le tout avec tendresse, alors qu’il la regarda du coin de l’œil. Il voulait voir qu’elle réaction elle aurait, mais aussi la voir rougir, surtout ! C’était son objectif du jour, la faire rougir jusqu’au point qu’elle finisse par fondre… Bien évidemment, ce n’étaient là que des métaphores ! Il n’allait pas non plus la transformer en glaçon et la balancer au feu, n’aller pas imager toute sorte de conneries dans ce genre non plus !

Quoi qu’il en soit, il voulait la « séduire » de manière sensuelle, l’attirer dans les mailles de son filet, comme un poisson que l’on convoite lorsqu’on pêche. Il voulait la piéger dans son jeu, pour qu’elle soit la première à craquer et ainsi ressortir victorieux de ce petit « duel ». Bien que cela n’en ait pas l’air, il prenait ça d’un air de défis, ne souhaitant guère perdre face à elle durant ce petit jeu. Elle sera celle qui finira par craquer, et il sera celui qui rira en dernier lieu, c’était ce qu’il s’était également imposer comme but.

« Ce n’est pas que je le désire tant ma petite… Je veux juste te faire craquer la première. »

Lui avait-il dit à l’oreille tout en douceur, avant de finalement aller embrasser longuement et sensuellement le coin de ses lèvres, voulant voir si elle craquerait déjà maintenant. Si c’était le cas, il aurait remporté la bataille, et il pourra ainsi l’embêter un peu plus, mais si ce n’était guère le cas, et bien il aurait encore du pain sur la planche et ce n’était pas ce qui l’effrayait le plus, vous pouvez me croire ! Comment allait-elle réagir face à sa nouvelle provocation ? Allez savoir, d’ailleurs pour appuyer le tout, il vint lentement glisser une main sur l’une de ses cuisses, et l’autre à son ventre.

Ven 2 Déc - 20:06
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 21

Voir la signature ?



"Je suis pas petite, c'est ce monde qui est trop grand !"
Et pis Ryousmiley c't'un roxxor sankyuu pour la sign ♥
Paroles : #FF33FF



Honey Shuichi
Près de Ryou, la jeune fille ne voyait pas le temps passer et elle n'y faisait même pas attention d'ailleurs. Ben oui, quand on est dans les bras de quelqu'un comme lui, on oublie un peu le monde autour, les regards, le temps, l'endroit et toutes ces choses ! Non mais sérieusement, qui pouvait y penser en ces conditions? Déjà que Honey ne pensait pas souvent, là c'était tout simplement impensable si l'on puis dire !

Suite à l'épisode de la purée, la petite avait eu la joie de d'abord l'entendre rire grâce aux chatouilles procurées du bout de la langue mais ce n'était pas sa plus grande satisfaction ! Eh bien, actuellement, son plus grand plaisir avait été de voir ses joues virer au rouge lorsqu'elle en eut fini avec le point posé sur ses lèvres,autant dire double plaisir ! Évidemment, il se reprit rapidement ce qui la rassura en un sens, s'il rien que pour ça il abandonnait, ça ne serait pas drôle !

Et puis, elle l'avait enfin tagué ! Comme ça, il saurait qu'il était «le sien» comme elle l'avait écrit, héhé. Elle pensa alors que ce serait amusant qu'il se balade ainsi dans tout le pensionnat même si ça serait un peu étrange à vrai dire ! De toute façon qu'importe et puis, s'il se baladait dans le pensionnat, cela signifiait que cet instant privilégié avait une fin, ce qui est juste inconcevable!

M'enfin pour le moment, le jeu était à son comble et rapidement, Honey fût poussée -et non contre sa volonté n'est-ce pas- contre son torse exploré auparavant, laissant un sourire se dessiner seul sur ses lèvres qui s'agrandit lorsqu'elle sentit le souffle du jeune homme (même si cette appellation était plutôt erronée étant donné son âge) s'abattre sur la peau de son cou suivi de près par ses lèvres qui vinent à nouveau s'y poser et faire légèrement frémir la petite tandis qu'une main remontait dans ses cheveux.

Cependant, sa peau ne frémissait pas à cause de ce toucher fort plaisant, mais plutôt par plaisir. Eh oui, à présent, il lui en faudrait plus pour lui faire perdre ses moyens, à bon entendeur ! Doucement, elle ferma les yeux afin de se laisser envahir par ce doux sentiment de tranquillité qui fut vite interrompu par un léger rire lorsque les crocs de Ryou vinrent lui croquer l'oreille. Elle sentit un regard en coin et en fit donc de même vers lui. Comme pour lui signaler de non, il ne l'avait pas perturbée, elle lui tira la langue avec un clin d'oeil. Fini la facilité, niveau supérieur mon grand !

Bien évidemment, intérieurement la jeune fille bouillonnait mais n'y laissait rien paraitre extérieurement. Car s'il désire tant gagner, il devra faire plus, beaucoup plus et peut être même tomber seul dans son piège ! Si ce n'était pas le cas, pas de soucis, elle l'y pousserait et gagnerait haut la main cette course au coup de foudre puisqu'après tout, personne ne fait connaître la défaite à Honey, personne !

« Ce n’est pas que je le désire tant ma petite… Je veux juste te faire craquer la première. »

Au moins c'était clair, plus aucun des deux ne cachait que son but était de faire craquer la personne qu'il avait en face, ce qui ouvrait plus de possibilités de provocations, et hop, encore un niveau supérieur ! Jusqu'où iraient-ils pour gagner? La jeune fille elle connaissait ses limites, même si elle pouvait si besoin faire une croix dessus, mais lui? Voilà qui allait être très...Amusant ~

Ainsi, lorsqu'il vint lui embrasser le coin des lèvres, elle ne frémit qu'à peine, après tout elle lui avait annoncé sa future défaite, ce n'était pas pour perdre ses moyens la seconde suivante ! C'est pourquoi elle se contenta de sourire, ben oui, elle n'allait pas ne pas réagir tout de même ! Mais un sourire, cela signifiait plus un plaisir, pas une quelconque sorte d'abandon à l'adversaire voyons ! Alors, la petite se redressa autant qu'elle le pouvait pour arriver à sa hauteur, le poussa contre sa chaise, s'appuya contre lui et lui agrippa le menton avec deux doigts avant de planter son regard dans le sien.

«Dans ce cas désolée mais... J'espère que tu aimes la défaite~»

La couleur était officiellement annoncée de chaque côté. Qui gagnerait? Honey aurait aimé pouvoir affirmer que ça allait être elle mais rien n'était sûr dans les bras d'un joueur comme Ryou. Doucement, elle lui relâcha le menton et se rassît normalement avant de lui prendre la main et d'entrelacer ses doigts avec les siens et en fit de même avec l'autre avant de venir lui mordre le cou, juste en dessous du texte qu'elle avait écrit précédemment.

À ce moment là, le mot «limites» n'existait certainement plus dans le vocabulaire des deux jeunes gens. Le but étant de faire craquer l'autre en premier et étant donné leur forte volonté d'envie de victoire, il était clair qu'il seraient prêts à aller loin dans la provocation, du moins c'est ce que pensait (et espérait avouons-le) la demoiselle. En tout cas elle savait qu'elle ferait à présent tout pour le faire craquer le premier et qu'elle serait prête à tout pour arriver à ses fins, qu'il le veuille ou pas. En tout cas, s'il voulait l'emporter sur elle, il allait devoir aller sûrement plus loin que ce qu'il pensait.

Après, rien n'était sûr quand aux futures réactions du «grand garçon» qui avait déjà réussi plus d'une fois à surprendre la petite. Comment allait-il contre attaquer? Telle est la question ! Une question qui serait sans doute bientôt pourvue d'une réponse, plus ou moins satisfaisante, nous verrons bien ! En attendant, Honey allait devoir lui donner envie de s'amuser un peu plus et ça, ce n'était pas gagné, je vous l'assure !

C'est alors que la jeune fille entreprit de défaire le bout de ficelle rouge enroulé autour de son poignet et commença à le tourner dans tous les sens, à l'enrouler autour de son doigt, le dérouler puis passa ses bras autour de son cou, s'arrêta un instant pour l'enlacer délicatement, en enfouissant sa tête dans le creux de son cou puis, très lentement, décroisa ses bras, les extrémités de la ficelle dans chaque main et se redressa, tirant légèrement sur ce bout de tissus, lui faisant se rapprocher la tête à son ami et tandis qu'elle était parfaitement redressée, elle continuait d'approcher Ryou d'elle.

Tandis qu'elle plaça les deux bouts dans un même main, elle se servit de l'autre pour récupérer le bouton mis dans sa poche plus tôt et lui le cala entre ses dents avec un grand sourire et un clin d'oeil malin. À lui de venir chercher maintenant, héhé.









Mer 7 Déc - 18:12
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Il avait terminé son petit instant de cachoterie, qu’il faut dire : n’était pas d’un niveau plus élevé que ce qu’il ne faisait depuis le début. Il avait également annoncé qu’il avait pour intention de la faire craquer et rien d’autre. Ce garçon était du genre joueur quand on le cherchait un peu. Mais avec Honey c’était tout simplement différent. En effet, elle n’avait pas besoin de le provoquer ou quoi que ce soit, elle avait juste à essayer de faire la petite fille désobéissante et il voudra automatiquement s’amuser avec elle, histoire de pimenter cet instant qu’ils partageaient ensembles.

Après tout ce qu’il venait de faire, il voulait voir quelle serait sa réaction, ce qui l’avait un peu déçu lorsqu’il eu l’occasion d’en « découvrir » plus. Un simple sourire et c’était tout… Il était assez surpris de voir une si faible réaction, mais la suite l’intéressa un peu plus ce qui était déjà plus rassurant je pense. Elle planta son regard dans le sien avant de prendre son menton en la possession d’une de ses mains, ce qui lui arracha automatiquement un sourire. Elle était d’ailleurs en train de lui dire à voix haute qu’il serait le perdant. Tant de confiance en soi…

C’était bien ce qu’il lui fallait ! Un peu de confiance en elle ne lui ferait pas de mal, car elle en aurait bien besoin si elle souhaitait pouvoir le séduire et le faire craquer. Ce qui selon Ryou, était perdu d’avance. Il ne voyait pas par quel moyen elle pourrait y arriver. Bien sûr, il restait certaines ouvertures que ce grand jeune homme pourrait laisser transparaitre, et si elle arrive à en tirer profit, alors on pourra dire qu’à ce moment précis, elle aura gagné. Mais encore faut-il qu’elle remarque ces ouvertures et puisse saisir sa chance.

L’air curieux, il voulait se laisser faire un petit moment histoire de voir ce qu’elle allait bien pouvoir faire à présent ; réponse qu’il n’eût malheureusement pas tout de suite. Elle ne fit que prendre ses mains dans les siennes et mêlés ses doigts aux siens. Pour ensuite, d’un air un peu coquin selon lui, venir lui mordre le cou, ce qui le fit tressaillir et par la même occasion sourire : il aimait bien quand elle faisait cela, car dans un sens cela le faisait légèrement rire à cause des chatouilles que cela lui procurait à chaque fois qu’elle le faisait.

Quoi qu’il en soit, la suite des évènements le surpris évidemment, il ne s’attendait pas à ce que cette jolie demoiselle –il faut l’avouer- utilise une ficelle pour l’attirer vers elle, tout en ayant passé cette dernière dans son cou. C’était assez astucieux, il faut l’avouer. Il attendit de voir ce qu’elle comptait faire, et il pu aisément constaté qu’elle avait décidé de prendre le bouton qu’elle lui avait arraché précédemment d’une manière –avouons-le- très sexy. Il n’avait pas réussi à s’empêcher de rougir sur le coup, ce qui était normal, mais cette fois-ci, il allait s’amuser un peu aussi.

D’un geste sensuelle et lent, il alla lui faire rapprocher son corps du sien, en même temps qu’il avançait vers cette dernière et avec tout autant de sensualité, il approcha son visage du sien ; ce qui était à lui, lui revenait de droit ! C’était ce qu’il se disait en même temps que ses lèvres s’approchaient petit à petit du bouton ce trouvant en possession de la demoiselle répondant au nom de Honey. Une fois assez proche, il entrouvrit légèrement ses lèvres si douces, pour lentement caler entre ses propres dents le bouton qu’elle avait entre les siennes.

Une fois cela fait, il enleva le bouton, le laissant tomber sur la table pour ensuite rapprocher un peu plus son visage du sien. Il voulait avant tout la faire languir, mais aussi l’inviter à craquer la première. Il gardait également le silence, comme pour rendre cet instant encore plus intense et augmenter la pression qui pourrait s’exercer sur la demoiselle, ce qu’il trouvait également amusant. Son souffle s’abattant sur ses lèvres, il afficha un tendre sourire avant de les frôler de ses lèvres, avec sensualité. Évidemment qu’il avait envie de la faire craquer assez vite, évidemment qu’il avait envie qu’elle lui saute au coup pour l’embrasser !

Ca serait tout simplement la preuve qu’il était plus fort qu’elle pour séduire, et qu’il pouvait même y arriver sans pour autant sortir de ses limites. Enfin soit, on le sait déjà ça. Et sans plus attendre même, il sortit le bout de sa langue pour la glisser très lentement sur les douces lèvres de Honey, affichant un petit sourire coquin, qui se voulait en même temps provocateur. Il s’attarda d’ailleurs à jouer de sa langue sur cet endroit sensuelle et doux, histoire qu’elle puisse également en profiter. Mais il devait également lui rendre un petit quelque chose.

Et puis, si lui était « le sien », alors pourquoi pas l’inverse ? Pourquoi ne déposerait-il pas « sa marque » lui aussi ? Ce serait injuste, et il n’aimait pas ce qui était injuste ! C’était pourquoi, il alla ensuite lentement glisser son visage dans son cou et, entre ses dents, il prit un peu de sa peau, pour ensuite commencer à « suçoter » ce même endroit. Et oui, en somme, pour être un peu plus vulgaire, il lui faisait un suçon. C’était sa manière personnelle pour laisser sa marque sur la demoiselle, et il l’avait d’ailleurs réussi à la perfection !

Une fois terminé, il écarta son visage un court instant histoire d’admirer son « œuvre » d’art. Il esquissa un sourire et l’embrassa langoureusement à ce même endroit, pour ensuite remonter son visage au niveau de son oreille. Et tout aussi sensuellement qu’avant, il alla glisser sa langue contre le lobe de son oreille histoire de le titiller un peu et aussi, la faire chauffer. Bon, il fallait tout de même avouer qu’il trouvait sa peau très douce et très « appétissante », comme il pouvait le faire comprendre par ses gestes, mais que voulez-vous ! Il n’y est pour rien.

Ven 9 Déc - 23:14
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 21

Voir la signature ?



"Je suis pas petite, c'est ce monde qui est trop grand !"
Et pis Ryousmiley c't'un roxxor sankyuu pour la sign ♥
Paroles : #FF33FF



Honey Shuichi
Le jeu auquel jouait la jeune fille était devenu fort dangereux. En effet, puisqu'il voulait absolument gagner ce combat à la provocation, Honey se devait de résister le plus possible à la tentation, le voilà le danger. Car, si l'on s'arrête un instant et que l'on réfléchit, pour la faire craquer, il ira plus loin, et elle aussi. Sauf que elle, et il le savait certainement, elle était totalement amoureuse de lui. Ainsi en allant plus loin, la petite prenait le risque de perdre ses moyens et de à la fois perdre contre lui, et perdre contre elle-même !

Bref, déjà beaucoup de réflexion pour aujourd'hui, revenons à nos moutons. Après tout, ce qui ce passe est, je crois, bien plus intéressant que de réfléchir ! Pourtant il faut avouer que même si elle se laissait totalement porter par ce désir de défi, de victoire et de provocation, elle réfléchissait quand même. Un peu. Ben oui n'allez pas croire qu'elle était entrainée par des pulsions et qu'elle se foutait des conséquences ! Non, loin de la ! Elle réfléchissait à comment le faire craquer, à jusqu'où elle pouvait aller et à bien d'autres choses !

Et, chaque sourire, rougissement, frémissement était une victoire. Une certes petite, mais une victoire tout de même ! Ainsi quand elle eut terminé sa marque en lui mordant le cou, un sourire de gamin dans un magasin de jouets c'était dessiné lorsqu'elle l'avait senti tressaillir. Pour ce qui est de l'épisode de la ficelle, à l'origine déjà, le fait de l'attirer ainsi vers elle était fort plaisant, mais le voir rougir à la vue de son bouton volé c'était bien plus ! À présent, elle attendait de voir ce qu'il allait faire et comment il allait réagir, même si elle savait qu'il n'hésiterait pas à répondre à cette «invitation à récupérer son bien»

Comme elle l'avait prévu, la jeune fille sentit donc les deux corps se rapprocher, puis les deux visages. Très près. Elle suivit ses lèvres du regard tandis qu'elle s'approchaient lentement mais sûrement de leur but et, évidemment et de manière incontrôlable, elle rougit. Car après tout, seul un ridicule bouton allait séparer leurs lèvres ! Du coup, elle ferma les yeux pour essayer de calmer les battements de son cœur qui lui donnait l'impression d'être sur le point d'exploser comme une bombe. Au final, elle l'avait provoqué, mais c'était elle qui perdait ses moyens, la honte inter-galactique ! Une fois qu'il eut récupéré ce qui lui appartenait, elle ouvrit les yeux lentement.

Ce court instant de pur bonheur lui avait semblé à la fois très long et interminable, comme trop court. Quelle drôle de sensation ! Puis le bouton fût posé sur la table. Mais à sa grande surprise, Ryou se rapprocha à nouveau ! Pourquoi? Elle l'ignorait mais se doutait bien que c'était dans l'unique but de refaire accélérer son cœur. Il était fort, ce grand bonhomme ! Un grand silence sans mouvements, suivi d'un sourire à en faire tomber les anges du ciel et le tout terminé par une nouvelle réduction de la distance (déjà amincie) qui séparait leurs lèvres . Le souffle de la petite s'arrêta brusquement tandis qu'elle se mordait légèrement la lèvre inférieure pour ne pas lui «sauter» dessus.

Mais le jeune homme avait l'air d'avoir la fixe intention de lui faire totalement perdre tout sang froid ! La faire craquer c'était une chose, la «torturer», s'en était une autre ! Franchement, s'amuser ainsi à venir lui chatouiller les lèvres avec sa langue, oui, c'était une torture pour elle que de devoir rester calme et ne pas fondre sur place. Car si elle n'avait pas un minimum de sang froid, il y a bien longtemps qu'elle aurait cédé à la tentation. Courage, il lui fallait juste trouver une faille, même une très petite à exploiter.

Quand le supplice fût enfin fini, bien que l'on aurait pu aussi dire «Quand le plaisir fût malheureusement fini», Honey alla se noyer dans son regard. Mais elle ne lui faisait plus un regard malicieux et provocateur comme auparavant, non à ce moment là, c'était plutôt un regard tendre. Voir même un regard impatient qui lui demandait à quand le prochain essai de tentation. Eh bien apparemment, ce moment était sur le point d'arriver. Voilà qui était intéressant, fort intéressant même !

Lorsqu'elle le vit s'approcher doucement de son cou, elle ne s'attendait en aucun cas à ce qui allait suivre ! En effet quand elle sentit ses dents contre sa peau, elle pensait plutôt à une morsure rendue, mais non, c'était bien trop simple ! Et lorsqu'enfin elle comprit et commençait à vraiment se rendre compte de ce qu'il se passait, son corps se raidit et son souffle coupa court à nouveau. Il...Il était en train de lui faire un suçon ! En plus d'avoir réussi un parfait effet du surprise, il avait réussi à complètement tout chambouler dans l'esprit de la petite !

De plus, alors qu'il prit à peine le temps d'admirer certainement son œuvre, il vint l'embrasser avant d'aller embêter son oreille. Décidément, la bataille s'annonçait vraiment très mal pour la jeune fille. Le temps que son pouls redevienne normal et que son cerveau remarche à peu près comme avant, elle était restée immobile. Elle brûlait littéralement de l'intérieur. Son cœur le premier avait flambé comme de l'huile sur du feu et elle était à 100% abandonnée à lui. Non, on se calme, ça ne va pas durer !

Le plus tôt possible, elle essaya de se reprendre et laissa un frisson la parcourir avant de lui lancer un sourire malin comme pour lui dire que bon, oui il avait réussi son coup mais qu'à présent, c'était à son tour d'en découdre. Ok d'accord ! Elle ne savait pas vraiment par quel moyen s'y prendre, il faut avouer que ce grand garçon n'était pas facilement perturbable !

Lorsque ses yeux s'abaissèrent sur son torse, Honey ne pût s'empêcher d'écarter le col et de venir y glisser ses mains tout en venant se blottir contre lui pour enfin laisser le bout de sa langue s'y balader. Malgré tout, elle se retint de détacher un autre bouton. Il ne fallait pas le déshabiller dans la cantine non plus ! Non mais franchement, elle n'irait pas jusque la...Je crois. Puis doucement, elle passa ses mains dans son dos, sans les sortir de la chemise tandis que ses doigts le parcouraient en le frôlant du bout des ongles. Elle s'interrompit un instant pour à nouveau poser son regard dans le sien et lui dit d'un air malicieux

«Ta défaite sera belle, ne t'inquiètes pas.~»
Puis elle se redressa pour venir lui mordre à nouveau la lèvre, plantant littéralement son regard dans le sien tout en remontant ses mains dans ses cheveux avec lesquels elle s'amusa encore en les entortillant autour de ses doigts et en se redressant le plus possible afin que leurs yeux soient à la même hauteur et qu'elle puisse au moins essayer de lui faire détourner le regard, qui sait?

Dim 11 Déc - 16:17
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Évidemment qu’il aimait l’embêter ! Évidemment qu’il prenait son temps pour la torturer ! C’était un petit sadique à ses heures ! Et la personne qui en faisait actuellement les frais n’était autre qu’Honey, qui allait devoir endurer cela jusqu’à ce qu’elle finisse par craquer la première. C’était tout ce qu’il espérait et comptait bien y arriver ! Il se sentait l’âme d’un conquérant en ce moment, il était donc hors de question qu’il perde ce petit jeu. Grand mauvais perdant dans ce genre de condition, il fallait l’avouer. C’était un sacré défaut, mais aussi un petit avantage pour lui : cela lui donnait le courage de continuer pour décrocher la victoire.

Pour l’instant, il restait sûr de lui, il fallait l’avouer ; elle réussissait à lui faire chauffer le corps, mais elle était encore bien loin de le faire craquer, c’était bien plus dur que ça, il fallait l’avouer après tout. Quoi qu’il en soit, il venait tout juste de terminer son petit « ménage », il attendait de voir qu’elle serait la réaction de la demoiselle. En tout cas, le résultat de ce qu’il venait de lui faire, c'est-à-dire le petit suçon, ne le fit que sourire. Il était fier de lui et pourrait presque se décerner une médaille pour un si beau travail.

De plus, la réaction de la demoiselle avait été tout simplement magnifique, que pouvait-il donc demander de plus ? Ah et bien qu’elle craque ! Tout simplement ! Parce que si cela durait plus longtemps, il allait commencer à perdre les idées et ne saurait plus quoi faire pour réussir à la faire craquer… Il devait en finir au plus vite… Mais comment ? Telle était la question… Et de plus la demoiselle venait de repasser à l’attaque à son tour, glissant ses mains dans son col.

Le tout en se blottissant contre lui, Ryou sentit des frissons l’envahir de tout son corps et finalement, il ferma les yeux lorsque sa langue commença a glissé contre sa peau douce, ne pouvant retenir un léger soupire d’aise s’échapper d’entre ses lèvres. Si elle continuait ainsi, elle allait pouvoir constater qu’elle était en train de « toucher » l’un de ses points sensibles, il fallait donc qu’il essaie de lui faire « changer » de point d’attaque. Ce qui était assez difficile étant donné qu’il avait les joues qui commençaient à devenir légèrement plus rouges qu’avant.

Mauvais signe, il faut l’avouer. Mais il fut « heureux » de voir que ses mains étaient parties s’aventurer dans son dos. Un dos brûlant, qui était actuellement parcouru par des mains plus froides, ce qui ne lui déplaisait pas, il appréciait même ; assez surprenant non ? Et bien dans son cas, il préférait avoir un corps frais contre le sien, plutôt qu’un corps brûlant. Il avait déjà assez chaud comme ça alors évitons d’en rajouter une couche tout de même ! Enfin soit, le regard que lui lançait la demoiselle ne lui disait rien qui vaille, tout comme les paroles qui suivirent. Il semblait qu’elle avait reprit du poil de la bête !

Alors elle pensait qu’il allait avoir une belle défaite ? Et bien il en doutait fortement, il n’avait pas l’impression qu’elle ait trouvé une quelconque ouverture dans sa « défense » sans faille. Enfin, il en possédait une, mais il fallait bien qu’il la cache le plus longtemps possible. Mais le fait qu’elle rapproche son visage du sien pour « mordre » sa lèvre, le fit un peu plus rougir et voir qu’elle le fixait de la sorte dans les yeux, l’avait légèrement déstabilisé. Il ne pouvait le nier non plus et fini par détourner le regard d’un air légèrement gêné…

Il garda le silence, ne voulant pas lui laisser de trop gros espoir tout de suite, mais il sentait sa peau s’hérisser désormais… Il avait du mal à se retenir, mais finalement il laissa ses dents prendre le dessus et s’emparer de sa lèvre inférieure, afin de lui rendre « la pareille » comme il le dirait si bien. Un léger sourire se dessinait sur son visage, alors qu’il la fixa longuement dans les yeux à nouveau, gardant cependant ses joues rouges. Il commençait à se demander s’il ne devait pas faire en sorte que le jeu prenne une nouvelle tournure…

Mais c’était bien trop risqué ! À quoi donc était-il en train de penser au juste ?! Il secoua rapidement la tête avant d’écarter son visage lentement du sien, et de se diriger vers son oreille, et lui mordiller le lobe de cette dernière. Il voulait jouer à un niveau supérieur et il était prêt à tout pour cela, même à faire exprès de « craquer ». En fait, oui, il voulait l’embêter d’une manière plus sensuelle, et il avait décidé de choisir un jeu plus dangereux désormais. Et pour commencer, il susurra doucement.

« Ce que je vais faire… ne sera pas la preuve de ta victoire… » Il souffla lentement sur son oreille, pour ensuite reprendre sa phrase. « Je veux juste rendre ce jeu plus amusant… »

Et d’un léger rire, il se remit en face d’elle en rougissant, pour finalement rougir et glisser une main dans le bas de son dos, l’autre dans sa chevelure, alors qu’il vint plaquer ses lèvres sur les siennes pour ensuite lui offrir un tendre baiser, jouant habillement de ses doigts dans sa douce chevelure en souriant légèrement. Il avait décidé que le précédent niveau, était trop faible, et il venait de briser l’une de ses propres limites, aillant un tout autre objectif en tête à présent. Il était prêt à la rendre « folle » et ce par tous les moyens qu’il pouvait avoir en sa possession. En commençant par ce baiser.

Ven 16 Déc - 18:38
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 21

Voir la signature ?



"Je suis pas petite, c'est ce monde qui est trop grand !"
Et pis Ryousmiley c't'un roxxor sankyuu pour la sign ♥
Paroles : #FF33FF



Honey Shuichi
Spoiler:
 


Ce bien étrange jeu qui semblait pourtant perdu d'avance pour la jeune fille devint peu à peu beaucoup plus plaisant du fait que sa victoire semblait se rapprocher doucement. Bon d'accord, l'épisode du suçon jouait largement en sa défaveur mais c'était du passé ! À présent, ses simples caresses autant du bout des doigts que du bout de la langue sur son torse chaud lui paraissaient plutôt efficaces car, bien que cela n'ait pas duré longtemps, Honey avait eu le grand plaisir de le sentir frémir au toucher, pas grand chose de direz-vous, mais c'était déjà une petite victoire en soi !

Ah et puis, son espérance avait été entendue ! En effet, l'instant morsure de lèvre suivi du regard perçant avait porté ses fruits ! Non seulement Ryou avait rougi, mais en plus, elle avait vraiment réussi à lui faire détourner le regard ! Ce grand gaillard était-il gêné par la situation? Parfait, elle en prenait note. Elle avait espéré entendre un signe de défaite plus important mais il ne dit rien, bah tant pis. À ce moment précis, la célèbre phrase «Tais-toi et agis» prenait tout son sens. Effectivement, il ne rétorqua rien, mais le jeune homme ne se laissait pas faire pour autant, la victoire n'en serait que trop simple et pas amusante, comprenez.

À son tour, la petite se fit mordre la lèvre, à croire qu'il avait vite reprit ses esprits et était prêt à contre-attaquer. Tant mieux ! Bien qu'elle voulait gagner, une victoire facile n'était pas une vraie victoire ! C'est sans doute ce que l'on appelle le goût du risque...Risque qui n'était peut être pas à prendre, mais que voulez-vous, dans un jeu de provocation, il faut provoquer ! Même elle, elle arrivait à suivre ce raisonnement, c'est dire ! Quand on à rien dans la tête comme elle et qu'on comprend quelque chose, cela signifie que absolument tout le monde peut le comprendre! Concluons ce paragraphe avec un grand, immense et profond Bref.

Tandis que le jeune homme très séduisant sur lequel elle était installée tenait encore sa lèvre, la petite brune remarqua qu'il était encore tout rouge malgré son sourire charmeur toujours présent sur son visage. Très légèrement, elle rougit à son tour -mais vraiment légèrement hein !-. Il semblait réfléchir et Honey eut la curiosité de vouloir savoir à quoi il pouvait bien penser en cet instant. Était-il sur le point de craquer? Elle ne le pensait pas, ce serait trop beau. Elle essaya alors de déceler un indice dans ses yeux mais bientôt ils disparurent de son champ de vision tandis qu'elle sentit son oreille se faire mordiller à son tour. À ce moment, elle se demanda quelle serait la suite des événements, bien que la situation se présentait fort bien pour elle, rien n'était encore gagné.

«Ce que je vais faire… ne sera pas la preuve de ta victoire… Je veux juste rendre ce jeu plus amusant…»

Un rire, un regard, un rougissement. Pendant que ses images défilaient devant ses yeux, la jeune fille se faisait ronger de l'intérieur par une curiosité acide qui l'entrainait à vouloir avancer le temps pour connaître la suite. Patiente? Même pas qu'un peu ! Alors qu'elle sentit des mains se poser dans son dos, elle continuait de le fixer d'un air interrogateur, fronçant un sourcil d'un air à la fois curieux, impatient et légèrement inquiet.


Comment un geste si banal pouvait faire fondre un esprit si rapidement? Simplement lèvres contre lèvres, un toucher comme un autre et pourtant, en quelques fractions de secondes, c'est un corps tout entier qui en subit les conséquences, purement. En cet instant à la fois interminable et trop court, comment expliquer les sensations que ressentait Honey? Ce toucher chaud, délicat, le parfum de ses lèvres, cette douce caresse; ce baiser? C'était comme un mélange de sentiments confus dont aucun ne se démarquait plus qu'un autre. Il y avait bien évidemment un intense plaisir, mais il y avait aussi un profond étonnement, une surprise inattendue et la compréhension d'un échec qui ne tarderait pas à arriver.

C'était comme si, tout d'un coup, le monde lui appartenait. La nuit, le jour, tout cela lui était accessible en un claquement de doigts. Elle était ailleurs, elle était ici. Son cœur n'avait sans aucun doute jamais battu aussi fort dans sa poitrine, sa peau froide il y a quelques secondes de ça brûlait comme du feu à présent. Franchement, il est impossible d'expliquer toutes ces étranges sensations mêlées et enlacées qui se baladaient de partout dans sa tête. Pourtant ce simple baiser ne dura qu'un instant et était dépourvu du moindre sentiment de la part de l'émetteur. Comme il l'avait dit, c'était juste pour «rendre ce jeu plus amusant». Non. Ce n'était pas qu'amusant. C'était plaisant, perturbant, troublant et bien d'autres choses encore.

Malheureusement, un plaisir d'une telle puissance ne peut être infini. Lentement, elle sentit leurs lèvres se décoller, son cœur ralentir, son souffle redevenir normal, ses yeux se rouvrir. C'était trop long, c'était trop court. Cette sensation lui en donnait presque la nausée. Chaque sentiment était attaqué contre son parfait opposé. C'était une chose nouvelle et inconnue pour la jeune fille qui ne comprenait rien à ce qui était en train de se dérouler. Lorsqu'enfin elle reprit à peu près le contrôle de son esprit, Honey réalisa ce qu'il c'était passé durant les secondes les plus belles et les plus longues de toute sa vie.

Pendant quelques temps, elle resta droite, le regard perdu dans le sien, ne sachant que faire. Intérieurement, elle le savait; elle avait perdu. Son esprit lui hurlait de lui sauter littéralement dessus mais son cerveau -bien que minuscule- lui permettait de ne pas faire cette erreur. Sans vraiment savoir le pourquoi du comment, Honey sentit ses yeux piquer, comme s'ils allaient laisser s'échapper des larmes. Pourquoi? Ça, elle l'ignorait. Mais elle ne voulait pas qu'il la voie ainsi. De ce fait, elle alla se blottir contre son torse, s'agrippant à sa chemise et y cacha son visage. Mais enfin, qu'est ce qu'il se passait?! Elle resta ainsi quelques instants, du moins tant qu'elle était dans cet état.

Au bout de quelque temps, elle se redressa et le fixa longuement. Puis, après quelques secondes d'hésitation, elle se pencha en avant, allant glisser un bras dans sa nuque et l'autre dans son dos. Puis à son tour, elle alla déposer ses lèvres contre celles de Ryou, fermant à nouveau les yeux. C'était un désir tellement profond, ancien et refoulé que cet événement avait été la «clé de la libération». Doucement, elle se mit à lui caresser la nuque et resta ainsi un moment. Tout aussi lentement, elle rouvrit les yeux et devint subitement toute rouge. Jamais elle n'aurait dû ! Tant bien que mal, elle essaya de se reprendre

«Comme ça....On...On est sur un pied d'égalité...Voilà !»

Sam 31 Déc - 14:27
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 19/10/2011

Voir la signature ?



Ryou Yamada
Spoiler:
 

Il ne savait pas, tout du moins, ne l’avait pas encore remarqué, mais la victoire était déjà en quelque sorte sienne. Il n’avait plus de raison de faire quoi que ce soit de dangereux, ce simple baiser qu’ils avaient échangé fût presque l’amorcement de la victoire tant convoitée du jeune homme. Il savait cependant, malgré les apparences, qu’il devrait continuer comme cela encore un petit moment, s’il voulait réussir à remporter la victoire. Dans tous les cas, il était hors de question pour lui d’essuyer une défaite aujourd’hui, il voulait montrer à sa « victime », qui visiblement n’était pas si victime que cela étant donné qu’elle semblait apprécier.

En même temps, il se doutait qu’elle était attirée par lui, ça crevait les yeux tout de même… Surtout si un imbécile comme lui pouvait le remarquer. En somme, le fait qu’elle apprécie ce qu’il lui faisait était déjà fort plaisant pour lui, mais il était certain qu’il ne se montrerait pas trop pervers non plus. De simples baisers suffiront à la déstabiliser, c’était ce qu’il se disait, mais dans l’élan, il n’avait guère compris qu’il était lui-même en train de se piéger. En effet, il se surprenait lui-même à avoir savouré ce baiser, alors qu’en réalité, il ne le devrait pas. C’était un jeu, c’était ce qu’il essayait de se dire.

Cependant, le petit minois de la demoiselle l’avait légèrement fait sourire. Elle était mignonne quand elle faisait cette tête. C’était un avantage qu’avait les filles quand elles rougissaient après quelque chose de choquant ! Elles étaient plus que séduisantes et plus encore ; elles avaient souvent le don de faire craquer les hommes. Heureusement que Ryou savait se contenir, sinon cela ferait belle lurette qu’il lui aurait sauté dessus comme un véritable animal. Ce qui n’était pas son genre, fort heureusement !

Après avoir écarté son visage, il lui adressa un léger sourire l’air de dire « que comptes-tu faire ? ». C’était une bonne question, n’est-ce pas ? Allait-elle s’avouer vaincue, ou bien essayer de se venger de ce court baiser qu’il lui avait offert ? C’était là ce à quoi pensait le jeune homme. Il la fixait dans les yeux, tout comme elle le faisait si bien, bien qu’ici, la différence était flagrante : lui était encore sur terre, elle ; elle était sur la lune. Avait-elle seulement pensé qu’elle était en train d’oublier ce qu’il se passait autour d’elle ? C’était fort probable !

Mais il la vit soudainement se blottir contre lui en agrippant la chemise. Il sourit de plus belle et lui caressa les cheveux tendrement, tandis qu’il se sentait comme content lorsqu’il voyait la demoiselle essayer de se cacher. Seulement, quelques instants plus tard, celle-ci releva lentement le visage pour ensuite glisser un bras dans sa nuque, et l’autre dans son dos. Il ressentit quelques frissons sur le coup, ce qui était tout a fait normal, pour finalement la voir approcher ses lèvres des siennes pour les déposer tendrement. Il ferma finalement les yeux, glissant une main dans ses cheveux en souriant légèrement.

Durant le baiser, il sentit Honey lui caresser la nuque, ce qui le fit tressaillir dans tout le long de son corps, pour finalement rouvrir les yeux une fois que ce même baiser fut terminer. Il avait trouvé ce petit instant assez court, mais que voulez-vous, il ne devait pas non plus profiter de trop de ce genre de bonnes choses. Même s’il donnerait tout pour pouvoir recommencer encore et encore, il était en face d’une personne qui avait tout de même, quatre ans de moins que lui, ce qui risquait d’être assez… Étrange, il fallait l’avouer tout de même.

Il la fixa longuement dans les yeux, plongeant son regard d’un air intense et tendre à la fois. Il remarqua que ses lèvres s’entrouvrir de nouveau, affichant un léger sourire. Ses mots le firent légèrement rire. Elle était toute gênée et il trouvait cela extrêmement mignon, ce qu’il ne pouvait guère nier. Dans tous les cas, tout ce qu’elle avait réussi à faire, c’était lui donné envie de lui offrir un nouveau baiser, bien qu’il ne devait pas en demander de trop non plus. Finalement, il prit une autre option, qui était sans doute plus simple déjà.

« Si ce n’est pas mignon… Tu es toute gênée Honey. »

Et sans plus attendre, il glissa ses mains sur ses joues, pour ensuite aller déposer ses lèvres chaudes sur son front, et ceci durant quelques instants. Il trouvait qu’elle avait la peau vraiment douce, alors autant en profiter encore un peu tant qu’il le pouvait. Après tout, Ryou n’avait pas eu l’occasion d’offrir de baiser à une fille depuis des lustres. Surtout dans le cas où il apprécie la fille en question. À l’instant même, il était en train d’haïr son propre âge. Le fait qu’il ait déjà dix-neuf ans le dérangeait un peu, vu qu’il pouvait être considéré comme un pédophile ou quoi que ce soit d’autre en la présence de Honey.

Après ce long baiser sur le front de la demoiselle, il écarta son visage et alla glisser un doigt, son index plus précisément, sur les lèvres de sa précieuse amie, pour ensuite les lui caresser tendrement. Il avait quelque peut été perturbé par ces deux baisers qu’ils avaient échangés… Cela prouvait qu’il n’était guère insensible aux charmes de cette jeune fille. Si seulement elle pouvait avoir un an ou deux de plus… Ahlalala, si ce n’était pas malheureux tout cela ! Mais que voulez-vous, on ne peut rien changer à la vie, n’est-ce pas ? On ne peut que se contenter de suivre sa destiné.

Dim 8 Jan - 10:57
avatar
Messages : 171
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 21

Voir la signature ?



"Je suis pas petite, c'est ce monde qui est trop grand !"
Et pis Ryousmiley c't'un roxxor sankyuu pour la sign ♥
Paroles : #FF33FF



Honey Shuichi

Il ne fallait pas. Elle ne devait pas perdre. Pourtant, une simple rencontre de leurs lèvres avait réussi à la déboussoler complètement ! Elle qui pourtant désirait tant la victoire il y a de ça quelques minutes, elle ne savait plus ce qu'elle voulait à présent. Gagner? Oui, bien sur mais était-ce sa seule chose qui hantait son esprit? Évidemment, non. Lorsqu'elle était encore blottie contre lui, elle s'était demandée s'il avait fait ça «pour rendre ce jeu amusant» comme il lui avait assuré où pour autre chose. Non, c'était impossible ! Bon, n'allez pas croire que le baiser rendu était pour s'assurer de ça, hein. C'était un simple désir, rien de plus. C'était devenu un besoin qu'elle n'avait pu retenir et, bien qu'elle ait tenté de justifier cet acte avec l'excuse la plus nulle que Ryou avait certainement entendu, on pouvait lire sur son visage toute la gêne du monde.

Elle espérait vraiment qu'il s'en tienne à cette excuse et qu'il ne le prenne pas mal. D'un côté, elle essayait de se rassurer en se disant qu'après tout, c'était lui qui avait commencé et surtout, qu'elle avait senti sa peau frémir durant un court instant. Mais ça pouvait à le fois vouloir tout dire où au contraire, n'être qu'une banalité dont elle en tirait ce qu'elle aurait aimé. Quoi qu'il en soit, lorsqu'elle sentit un regard pensant mais loin d'être dérangeant percer ses yeux, elle n'y décela pas une once de colère ou quoi que ce soit qui s'en rapprocherait ce qui lui permit donc de vite détourner son regard, plutôt rassurée mais toujours aussi rouge et gêné. Chose qu'il n'hésita pas à lui faire remarquer, qualifiant cela de «mignon» ce qui n'avait pour effet que de la faire rougir de plus belle. Apparemment, sa justification n'était pas, mais alors pas du tout valable. Après tout, cela ne l'étonnait pas, on devait certainement arriver à voir sa détresse sur son visage de gamine.

Bah, en un sens, sa réaction était plutôt rassurante. En effet, il en avait juste profité pour déboussoler une fois de plus Honey et elle préférait largement ça à une prise de tête où quoi que ce soit qui s'en approche. C'est vrai quoi, ça aurait pu arriver ! Après tout, lui l'avait embrassée pour le jeu tandis qu'elle, c'était un baiser sincère. Heureusement que cela s'était bien fini, sinon elle l'aurait regretté à un point inimaginable. Pourtant, cette victoire ne semblait pas satisfaire les désirs du jeune homme qui continuait son petit jeu avec toujours autant d'assurance. Évidemment, elle se doutait bien que tout ça n'était pas prêt de se finir. Le connaissant, elle savait qu'il était joueur et que sa victoire pourtant écrasante ne lui suffirait pas. Allez maintenant savoir cela déplaisait à la jeune fille. Vous vous en doutez, bien sur que non.
Bien que le contact de ses mains sur
ses joues la fit frémir, celui de ses lèvres allant se poser sur son front fût bien plus dévastateur mais elle profita cependant de cet instant pour retrouver ses esprit et surtout son assurance qui lui avait permit de tenir jusqu'à présent. Puisque la partie n'était pas terminée, il lui restait une chance de se reprendre et le mettre dans le même état qu'elle en ce moment. Doucement mais surement, elle réussit à se reprendre en main et sourit en honneur de ce tendre moment, laissant son souffle s'échapper d'entre ses lèvres pour venir finir sa course contre la peau du jeune homme alors qu'une de ses mains se releva pour venir lui frôler la gorge. Ses yeux se rouvrirent lorsque le contact se perdit et elle scruta alors son visage, soupirant tranquillement comme pou lui montrer qu'elle avait reprit le contrôle d'elle même.

Et lorsqu'elle vint son index s'approcher de ses lèvres pour venir les caresser tendrement, elle ne pût s'empêcher de lui sourire et de laisser ses mains trotter librement, allant de sa gorge jusqu'à ses côtes. Cependant, elle ne savait plus trop quoi faire pour réussir à le déstabiliser sans aller trop loin. En effet, à moins d'être aveugle, il avait certainement remarqué que le baiser qu'elle lui avait offert n'était pas pour une «remise à niveau égal» comme elle avait tenté de lui faire croire. De ce fait, il savait donc que chacune de ses actions étaient sincères. À moins qu'il ne le savait dès le début, peut être. Quoi qu'il en soit cela rendait la situation délicate et il fallait à tout prix qu'elle fasse attention à ce qu'elle ferait. Ceci dit, elle ne pût s'empêcher d'attraper l'index qui continuait de lui caresser les lèvres à l'aide de ces dernières, le tout accompagné d'un sourire malin.

Relâchant prise, elle se redressa et vint lui caresser l'endroit du cou de Ryou qu'elle avait tagué tout à l'heure pendant qu'elle fit en sorte que leurs fronts se retrouvent collés et qu'elle plantait son regard dans le sien comme pour lui rappeler ce qu'elle avait fièrement inscrit sur sa peau et qu'il aurait certainement du mal à faire partir. Et puis après tout, elle aussi avait une marque, ils étaient donc quittes. Enfin, juste sur ce point. Car il avait toujours un train d'avance -oui, ce n'était même plus un wagon- sur elle qu'elle devait absolument rattraper sans pour autant savoir de quelle manière. Passant une main sur le dossier de la chaise, elle se redressa au maximum, tentant de le dépasser tandis que son autre main abandonna son cou pour venir lui ébouriffer les cheveux. Elle veille cependant à ne pas décoller son regard de ses yeux pour pouvoir lui lancer sur un ton provocateur :

«Je peux aussi être très méchante...Ryou~»

Puis, se remettant normalement -le tout sans jamais le quitter des yeux-, elle s'amusa à enrouler une mèche autour de son index avant de redescendre sa main pour laisser le dos de ce même doigt se balader sur le haut de son torse, s'amusant à aller jusqu'au bouton fermé le plus haut de sa chemise, histoire de le provoquer un peu. Bien sur, elle ne pensait pas à le défaire, du moins pas ici. De plus, elle ne voulait pas craquer, juste le provoquer et ce serait ainsi qu'il l'inciterait lui-même pour qu'elle lui montre de quoi elle était capable. Là était son but. Mais elle jouait à un jeu dangereux. En effet, son petit plan pourrait bien se retourner contre elle, car à force de le provoquer ainsi, elle se provoquait elle-même. Ainsi, elle espérait avoir la force nécessaire pour tenir. Il devait perdre en premier.


Voir la signature ?



Contenu sponsorisé
 

Tu veux une pomme? [PV Ryou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Tu veux ma photo ? ( Pv : Junior )
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» le baiser flambé de Pomme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tsukimori™ :: Cantine & Cuisines-